Mort de Fidel Castro: «Je me sens cubain», l'hommage de Maradona à son «deuxième père»

FOOTBALL Diego Maradona s'est fait remarquer à son arrivée à Cuba pour les funérailles de Fidel Castro...

W.P., avec AFP
— 
Maradona et Castro
Maradona et Castro — ISMAEL FRANCISCO/AP/SIPA

Diego Maradona est arrivé jeudi soir à Cuba, où il s’est rendu pour assister aux funérailles de Fidel Castro, décédé à l’âge de 90 ans, et que l’Argentin considérait comme son second père.

« J’ai l’impression que le monde a perdu son leader. Aujourd’hui, il peut y avoir beaucoup de joueurs mais il était le propriétaire de l’équipe mondiale car aujourd’hui en Amérique du Sud, ou si vous voulez en Europe, il n’y a aucun leader, ni charismatique, ni capable de résoudre les choses », a déclaré Maradona à la télévision d’Etat cubaine.

Maradona se sent cubain

« Fidel était celui qui me conseillait, qui me parlait franchement, qui me disait ce que je devais faire, ce que je ne pouvais pas faire », a encore confié El Pibe de oro, assurant se sentir Cubain « pour tout l’amour que (lui) a donné ce peuple » lors de ses multiples séjours sur l’île.

Fidel Castro et Diego Maradona entretenaient des liens étroits depuis la première visite à Cuba du footballeur en 1987. Maradona avait notamment effectué en 2004 plusieurs séjours dans un hôpital cubain pour y soigner sa dépendance à la cocaïne et divers problèmes de santé.

« Il fut sans aucun doute le plus grand, mais maintenant il faut que la légende survive dans nos cœurs (…) Fidel n’est pas mort », a insisté l’ancien joueur de Boca Juniors, du FC Barcelone et de Naples