Vendée Globe: Les leaders sont dans l'Hémisphère Sud... Tanguy de Lamotte rentre aux Sables-d'Olonne... Le journal de la course...

VOILE C'est que ça trace dans cette course...

R.B.
— 
Tanguy de Lamotte a décidé de rentrer aux Sables d'Olonne après avoir subi une grosse avarie lors du Vendée Globe, le 15 novembre 2016.
Tanguy de Lamotte a décidé de rentrer aux Sables d'Olonne après avoir subi une grosse avarie lors du Vendée Globe, le 15 novembre 2016. — LOIC VENANCE / AFP

L’Equateur, c’est fait. Les skippers en tête du Vendée Globe sont passés dans l’Hémisphère Sud dans la nuit de mardi à mercredi. Derrière, c’est un peu plus compliqué car une partie du peloton est engluée dans le Pot au Noir. Notez que ça pourrait être pire, à l’image du pauvre Tanguy de Lamotte qui fait route vers les Sables-d’Olonne.

Record battu pour Thomson

On s’y attendait. Le Britannique Alex Thomson a été mardi soir le premier skipper de l’histoire du Vendée Globe à franchir l’équateur seulement 9 j 07 h et 03 minutes après le départ des Sables-d’Olonne, battant par la même occasion un record datant de 2004 établi part Jean Le Cam. Armel Le Cléach et Vincent Riou lui ont emboîté le pas dans la nuit

Le classement à 5h

1. Alex Thomson (Hugo Boss)

2. Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) à 59,93 milles

3. Vincent Riou (PRB) à 68,78

4. Sébastien Josse (Edmond de Rotschild) à 95,64

5. Paul Meilhat (SMA) à 95,64 milles

Pauvre Tanguy de Lamotte

Il refuse de parler d’abandon, mais c’est tout comme. Le skipper d’Initiatives Coeur, victime d’une grave avarie au mat, a quitté le Cap Vert après avoir tenté en vain une réparation capable de lui faire finir la course. En route vers les Sables-d’Olonne, il a été salué sur les réseaux sociaux par l’un de ses concurrents, le Néo-Zélandais Conrad Colman.

Ils sont un peu proches là non ?

Deuxième et troisième, Le Cléac’h et Riou se tirent la bourre. Mardi, ils étaient tellement proches qu’ils étaient capables de se filmer en plein milieu de l’Atlantique. Une vraie régate de potes en fait.

L’interview plaisir du jour

Des nouvelles de l’un de nos chouchous, le Nordiste Thomas Ruyant. On lui a passé un coup de fil mardi et il nous a raconté sa vie à bord, entre podcasts de France Inter et passage du Pot au Noir.