VIDEO. NBA: Gloden State arrache un match 7 contre OKC grâce à un immense Thompson

BASKET Klay Thompson a inscrit 41 points, nouveau record pour un match de play-offs...

N.C. avec AFP

— 

Klay Thompson a été l'homme clé de la victoire de Golden State sur OKC lors du match 6 de la finale de la conférence Ouest, le 28 mai 2016.
Klay Thompson a été l'homme clé de la victoire de Golden State sur OKC lors du match 6 de la finale de la conférence Ouest, le 28 mai 2016. — Sue Ogrocki/AP/SIPA

Golden State, au bord de l'élimination, a réussi un incroyable retournement de situation samedi à Oklahoma City dans le match N.6 de la finale de la conférence Ouest (108-101) et peut désormais décrocher son billet pour la finale lundi dans sa salle. Les supporteurs d'Oklahoma City ne sont pas prêts d'oublier le récital réalisé par Klay Thompson: alors qu'ils voyaient déjà leur équipe disputer le titre NBA face aux Cleveland Cavaliers de LeBron James, Thompson a, seul ou presque, sorti son équipe d'un très mauvais pas.

L'arrière, fils d'un ancien joueur NBA, comme son alter ego Stephen Curry, a inscrit pas moins de onze paniers à trois points, nouveau record pour un match des play-offs NBA, et totalisé 41 points, dont 17 dans le dernier quart-temps. «C'est tout simplement incroyable ce qu'il a réalisé», a admiré son entraîneur Steven Kerr. «Klay (Thompson) a été fantastique», a renchéri son coéquipier Stephen Curry qui avait présenté avant la rencontre ce match N.6 comme «le plus important de (sa) carrière».

Distancés un temps de treize points (41-28), encore menés de sept points à cinq minutes de la sirène (94-87), les Warriors semblaient pourtant se diriger vers une abdication face à Russell Westbrook et Kevin Durant. Mais le champion en titre, auteur de la meilleure saison régulière de l'histoire avec ses 73 victoires en 82 matches, a retrouvé son basket flamboyant au bon moment à l'image de Curry, invisible en première période avant de finir avec 29 points et 10 rebonds.

Westbrook (29 pts) et Durant (28 pts) ont craqué mentalement alors qu'ils pouvaient propulser leur équipe en finale pour la deuxième fois de son histoire. «Ce n'est pas une question de mental: on a raté des tirs importants et eux les ont réussis, cette série n'est pas encore finie», a balayé Westbrook.

L'équation est désormais simple: le vainqueur du dernier match lundi à Oakland aura son billet pour la finale. Golden State, qui n'a concédé que trois défaites dans sa salle cette saison, dont une face à OKC dans le match N.1 (108-102), a retrouvé les faveurs des pronostics.