Rafael Nadal après sa victoire à Monte-Carlo le 17 avril 2016.
Rafael Nadal après sa victoire à Monte-Carlo le 17 avril 2016. — Lionel Cironneau/AP/SIPA

TENNIS

Monte-Carlo: On a retrouvé Rafael Nadal et c'est une très bonne nouvelle avant Roland-Garros

L'Espagnol a dominé Gaël Monfils en finale du tournoi monégasque dimanche...

Il faut bien l’avouer, on s’était fait à l’idée de voir Rafael Nadal décliner lentement sous nos yeux, entre des prestations décevantes et quelques coups géniaux pour se rappeler que cet homme avait un jour démonté tout ce qui se présentait en face de sa raquette sur terre battue. Pensez : une année 2015 sans finale de Grand Chelem ni succès en Masters 1.000 et un début de saison marqué par une élimination au premier tour de l’Open d’Australie nous laissait penser que les « Vamos » du Majorquin n’étaient là que pour satisfaire quelques nostalgiques.

Wawrinka, Murray puis Monfils

Et puis, il y a eu ce Masters 1.000 de Monte-Carlo, là où la légende espagnole s’était véritablement lancée en 2005, année de son premier sacre Porte d’Auteuil. En une semaine, Rafael Nadal s’est farci Stan Wawrinka en deux sets, a dominé le numéro 2 mondial Andy Murray au terme d’une demie mal embarquée et a fini par écœurer un Gaël Monfils, pourtant très en forme, en finale dimanche (7-5, 5-7, 6-0).

A Monaco, on a surtout revu quelques coups, à l’image de sa monstrueuse balle de match contre le Français, susceptibles d’inciter Novak Djokovic, éliminé au premier tour, à la plus grande prudence avant l’édition 2016 de Roland-Garros dans un mois et demi. « Il a fait un match incroyable, c’est un grand champion », a salué Monfils lors de la remise du trophée avant d’ajouter en conférence de presse « il faut simplement reconnaître que le mec est un peu plus fort ».

« J’espère que cette semaine va m’aider »

Et le mec, il en pense quoi ? « C’est une victoire très importante pour moi, a-t-il expliqué au micro de Canal +. J’ai eu une année très difficile l’année dernière. En ce début de saison, j’ai perdu beaucoup de matchs… Je sentais mon corps et ma tête prêts, mais j’avais besoin de gagner. J’espère vraiment que cette semaine va m’aider. » A remporter son dixième Roland-Garros par exemple ?