Brésil-Uruguay: David Luiz a galéré, Cavani a marqué, Luis Suarez s'est régalé

FOOTBALL Soirée contrastée pour les joueurs du PSG...

A.M. avec AFP

— 

Le Brésilien David Luiz et l'Uruguayen Luis Suarez, le 25 mars 2016.
Le Brésilien David Luiz et l'Uruguayen Luis Suarez, le 25 mars 2016. — VANDERLEI ALMEIDA / AFP

Le Brésil a dû se contenter d'un point après avoir pourtant mené 2 à 0 face à l'Uruguay qui a arraché le nul (2-2) à Recife vendredi lors de la dernière rencontre de la 5e journée des qualifications sud-américaines pour le Mondial 2018. La «Seleçao» avait idéalement débuté la rencontre en ouvrant la marque sur sa première action, conclue par Douglas Costa, après seulement 42 secondes de jeu.

Pour le plus grand plaisir des spectateurs de l'Arena Pernambuco, le Brésil, emmené par un Neymar intenable en première période, doublait la marque grâce à Renato Augusto (25) sur un service de son capitaine.

Mais l'Uruguay, dominée outrageusement jusque là, s'est réveillée: à la 31e minute, l'attaquant du PSG Edinson Cavani était à la conclusion d'un superbe mouvement lancé par Luis Suarez. L'attaquant du FC Barcelone, de retour en sélection pour la première fois depuis la Coupe du monde 2014 durant laquelle il avait écopé d'une longue suspension pour avoir mordu un adversaire, ramenait son équipe à la hauteur du Brésil dès le début de la seconde période. Démarqué par Alvaro Pereira, Suarez fusillait le gardien brésilien Alisson (47e).

Le buteur uruguayen a fait passer une très vilaine soirée à David Luiz. Le défenseur central du PSG a d'ailleurs été bien châtié sur les réseaux sociaux.

Grâce à ce nul, l'Uruguay conserve sa 2e place avec 10 points, à trois longueurs du surprenant leader, l'Equateur, tandis que le Brésil grimpe à la 3e place, mais quatre équipes, dont l'Argentine, sont sur ses talons avec le même nombre de points ou à un point.

Mardi, le Brésil se déplace au Paraguay (4e, 8 pts) et une victoire est impérative pour balayer les doutes accumulés depuis le début des éliminatoires.