VI Nations: «Réveillons-nous»... Quand Philippe Saint-André défend Guy Novès

RUGBY L’ancien sélectionneur du XV de France estime qu’il faut des réformes en profondeur au sein du rugby national pour espérer faire mieux…

B.V.

— 

Philippe Saint-André le 17 octobre 2015.
Philippe Saint-André le 17 octobre 2015. — GABRIEL BOUYS / AFP

Il y a eu deux matchs d’espoirs, et puis plus rien. Le XV de France de Guy Novès, aussi volontaire fût-il, n’a pas fait beaucoup mieux que celui de son prédécesseur, Philippe Saint-André. Ce qui ne surprend pas beaucoup l’ancien sélectionneur, interviewé par L’Equipe. « Tant qu’on ne changera pas les structures de notre rugby, on n’y arrivera pas, explique-t-il. Ce n’est pas la faute des joueurs (…) on a des entraîneurs hypercompétents. Tu pourrais mettre l’entraîneur australien qui vient de faire le grand chelem [Eddie Jones], ce serait pareil. Tant qu’on n’aura pas une remise en question, ce sera compliqué. »

Calendrier « démentiel »

Pour PSA, le souci est toujours évidemment ce foutu calendrier, « démentiel où nos joueurs sont sur le gril onze mois sur douze ». « Quand tu es à l’intérieur, poursuit-il, tu vois bien que l’équipe de France ne fait plus partie des priorités de notre rugby, et depuis bien longtemps. Réveillons-nous ! Chez nous, on veut tout ! Nos meilleurs joueurs jouent trop et n’ont pas le temps de se préparer. Nos jeunes ne jouent pas. ».