VIDEO. Grand Prix d'Australie: L'énorme crash d'Alonso, qui s'en sort sans une égratignure

FORMULE 1 C'est un petit miracle...

N.C.

— 

Fernando Alonso a été victime d'un gros crash lors du GP d'Australie, le 20 mars 2016.
Fernando Alonso a été victime d'un gros crash lors du GP d'Australie, le 20 mars 2016. — Theo Karanikos/AP/SIPA

La saison de Formule 1 a débuté avec une grosse frayeur, dimanche, à Melbourne. Au 17e tour, la course - finalement remportée par Rosberg - a été arrêtée après un gros accrochage entre Fernando Alonso (McLaren) et Esteban Gutiérrez (Haas). Alonso a heurté l’arrière de la voiture de Gutiérrez alors qu’il tentait un dépassement à très haute vitesse, puis est parti en tonneau, sa monoplace terminant compressée contre un rail de sécurité.

« Je savais ce qui était en train de se passer mais il n’y avait plus rien à faire, raconte le pilote espagnol, sorti indemne. Il faut compter sur la chance, sur la voiture, sur la sécurité. Je suis en vie grâce à la sécurité présente en Formule 1. »

« C’était un accident effrayant, j’ai de la chance d’être ici, je suis heureux et reconnaissant d’être ici », ajoute-t-il. Visiblement, Alonso, qui s'était déjà fait une grosse frayeur la saison dernière, n’en veut pas à Gutiérrez. Pour lui, ce n’était pas sa faute. « Je ne pense pas, c’est difficile de juger. Nous essayons de faire la course, d’être aussi rapides que possible. J’ai pris l’aspiration de Gutiérrez pour le dépasser aussi vite que possible, j’étais caché derrière son aileron, c’était une combinaison de choses. Nous allons bien, c’est le principal. » Et c’est un petit miracle.