Dopage: 99 athlètes contrôlés positifs au meldonium depuis son interdiction

DOPAGE Maria Sharapova est la plus célèbre d'entre eux...

R.B. avec AFP

— 

Maria Sharapova à l'Open d'Australie le 24 janvier 2016.
Maria Sharapova à l'Open d'Australie le 24 janvier 2016. — SIPANY/SIPA

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a indiqué vendredi que 99 athlètes avaient été contrôlés positifs au meldonium depuis le 1er janvier, date de l'interdiction de ce produit, pour lequel l'ex-N.1 mondiale du tennis Maria Sharapova a révélé lundi avoir été testée positive.

>> A lire aussi : Sharapova a été avertie cinq fois que le meldonium allait être interdit

«Nous pouvons confirmer que depuis le 1er janvier 2016, date à laquelle le meldonium a été interdit, il y a eu 99 cas positifs au meldonium enregistrés», a indiqué Ben Nichols, porte-parole de l'AMA dans un courriel.

Le meldonium, ou le mildronate, selon le nom utilisé par Sharapova, a été mis au point dans les années 1970 dans l’ex-URSS. Fabriqué en Lettonie et non approuvé aux Etats-Unis, où la joueuse réside, le meldonium est utilisé en Europe de l’Est et en Russie pour traiter des problèmes cardiaques. Selon une étude de 2015, il « augmente l’endurance des athlètes et améliore la récupération après l’effort ».