Terrain envahi et violences: PAOK Salonique-Olympiakos interrompu

FOOTBALL L'entraîneur du club du Pirée a été visé durant la rencontre...

R.B. avec AFP

— 

Des supporters du PAOK Salonique se battent avec la police le 2 mars 2016.
Des supporters du PAOK Salonique se battent avec la police le 2 mars 2016. — Undredited/AP/SIPA

Des violences dans les tribunes ont poussé l'arbitre à arrêter mercredi la demi-finale de la Coupe de Grèce entre le PAOK Salonique et l'Olympiakos avant la fin de la rencontre.

L'Olympiakos menait 2-1 à la 89e minute quand l'arbitre Andreas Pappas a renvoyé tout le monde aux vestiaires après l'envahissement du terrain par des supporteurs du PAOK tandis que fusées éclairantes et fumigènes étaient jetées sur la pelouse.

Les forces de l'ordre ont été contraintes d'intervenir.

Avant le match, déjà, trois supporters avaient été arrêtés quand les fans du club de Salonique se sont heurtés à la police à l'extérieur du stade Toumba.

A la 59e minute de la rencontre, Marco Silva, l'entraîneur du club du Pirée, a été touché à l'arrière de la tête par un gobelet en plastique rempli d'eau lancé depuis les tribunes.

L'Olympiakos, qui vient de décrocher son 43e titre de champion de Grèce, devrait remporter ce match sur tapis vert 3-0.

De son côté, le PAOK pourrait écoper d'une forte amende et être forcé à jouer ses prochaines rencontres à huis clos.