«L'addition est cruelle »

Recueilli par D. P. - ©2007 20 minutes

— 

Mike James

Deuxième ligne du Canada.

Quel est votre sentiment

après ce revers subi

contre les Gallois ?

Malgré tous nos efforts, on se rend compte qu'on ne peut pas encore rivaliser avec de vraies équipes professionnelles. Dès qu'ils ont fait des changements, ils ont fait la différence. Leur banc était meilleur. On n'est encore loin de réaliser ce que les Argentins par exemple ont fait contre la France, vendredi [victoire des Pumas 17-12 en match d'ouverture].

Il y a tout de même

des enseignements positifs...

Oui. Je suis très déçu car l'addition est cruelle. Mais on peut être très fier de nos cinquante-cinq premières minutes. Dans l'esprit et l'intensité, c'était parfait. C'est important pour la suite de la compétition. A 17-9, on était dans le vrai !