Fifa: La Suisse devrait être «reconnaissante» à Blatter, selon son ex-épouse

FOOTBALL Enfin un témoignage d'affection pour Sepp Blatter...

A.M. avec AFP
— 
Sepp Blatter lors d'une conférence de presse le 21 décembre 2015.
Sepp Blatter lors d'une conférence de presse le 21 décembre 2015. — Matthias Schrader/AP/SIPA

Ils se sont visiblement séparés en bons termes. Selon l'une des ex-épouses, Grazziella, estime que Sepp Blatter devrait bénéficier d'un «bonus pour tout ce qu'il a fait pour le football». Quant à la Suisse «devrait être reconnaissante» au président démissionnaire de la Fifa. Elle l'a dit dans le quotidien suisse-alémanique Blick.

«Il mérite de rester plus»

«Quand Sepp est suspendu 8 ans pour des faits qui restent à prouver, il faudrait aussi lui accorder un bonus de 20 ans pour tout ce qu'il a fait de bien pour le football. 20 ans moins 8, il devrait donc être autorisé à poursuivre son mandat pendant 12 ans, même s'il mérite de rester plus», juge encore celle qui avait épousé Blatter en 2002, avant que le couple se sépare deux ans plus tard.

«J'ai vu tout ce qu'il a donné pour son travail. La Fifa aura du mal» à lui trouver un successeur, estime encore son ex-épouse. Elu à la présidence de la Fifa pour la première fois en 1998, Sepp Blatter, 79 ans, a été suspendu fin décembre pour 8 ans de toute activité liée au football, tout comme Michel Platini, président de l'UEFA et candidat à la succession du Suisse, pour un versement controversé de 1,8 million d'euros du premier au second. Cette suspension est encore susceptible d'appel.