L'UEFA attend des explications de Domenech sur «le match acheté»

FOOTBALL Le sélectionneur national a évoqué un «France-Italie espoir acheté», l'Union du foot européen exige des preuves...

S.A

— 

Le sélectionneur Raymond Domenech a lancé qu'il aurait "pu être Materazzi, l'homme du match", pour, en finale de la Coupe du monde marquer "un but, (faire) virer le meilleur joueur adverse et (marquer son) tir au but", dans un entretien à paraître dans le Parisien jeudi.
Le sélectionneur Raymond Domenech a lancé qu'il aurait "pu être Materazzi, l'homme du match", pour, en finale de la Coupe du monde marquer "un but, (faire) virer le meilleur joueur adverse et (marquer son) tir au but", dans un entretien à paraître dans le Parisien jeudi. — Franck Fife AFP/Archives

Qui fait le malin... tombe dans le ravin. Lors de son interview euphorique au «Parisien» de jeudi, Raymond Domenech s'est tellement fait plaisir qu'il l'a peut-être un peu trop ouverte. Entre diverses amabilités de tout poil à propos des Italiens et de leur talent de truqueurs, Raymond-la-provoc' balance: «J'ai connu un France-Italie espoirs qualificatifs pour les JO de Sydney, avec un arbitre acheté.» Aussitôt, vendredi matin, l'UEFA a exigé des preuves, par la voix du président Platini. «On va envoyer une lettre à la Fédération française pour que M. Domenech nous prouve qu'il avance, et s'il n'y a pas de preuves on le sanctionnera», a avertit Platoche.

Le match de la discorde

Ce match a bien existé, il s'est joué à l'automne 1999. Mais c'était un Italie-France, disputé à Tarente. Après avoir obtenu le nul à l'aller (1-1, à Créteil), les Bleuets entraînés par Domenech paument perdent 2-1 après prolongations. Or, la France menait rapidement 1-0 (but d'Henry), avant que l'arbitre n'expulse Christian Bassila dès la 10e minute. Neuf cartons jaunes seront ensuite distribués durant la partie, dont un pour Domenech et un autre (rouge) pour... le soigneur des Bleus. A la fin de ce match, se souvient «L'Equipe», Domenech avait dit: «Pour être poli, on s'est bien fait arranger.»

L'arbitre ne se souvient plus

Egalement interrogé par le quotidien sportif, l'arbitre portugais de ce match dit ne se souvenir de rien. Monsieur Batista (qui a aussi arbitré le récent France-Géorgie , soldé par une victoire tricolore 1-0) est plutôt surpris. «Je ne comprends pas. On s'est vu le 6 juin et on a parlé très courtoisement. Un match à Tarente en Italie? Je ne me souviens pas, j'ai arbitré près de 100 matchs internationaux...»

En attendant, les Italiens s'en donnent à cœur joie pour moquer la grande gueule Domenech, comparée au héros Lippi...



Lippi vs Domenech (French Version)
envoyé par Roma-eterna