A cause (ou grâce) à l'Euro 2016, les prix des chambres d'hôtels flambent

FOOTBALL Selon une étude de l'UFC-Que Choisir...

A.M. avec AFP
— 
Super Victor, la mascotte de l'Euro 2016, en juin 2015, à Lens.
Super Victor, la mascotte de l'Euro 2016, en juin 2015, à Lens. — DENIS CHARLET / AFP

Il va peut être falloir faire une croix sur l'option petit-déjeuner. Selon l'UFC-Que Choisir, l'Euro 2016 va entraîner la venue en France en juin et juillet prochains de très nombreux visiteurs, en provenance de tout le continent, ayant pour conséquence une hausse des prix des chambres d'hôtels dans les villes hôtes. Exemple à Saint-Etienne, où l'explosion des pris atteint 180% à Saint-Etienne.

«La hausse moyenne du prix de la chambre les soirs des premiers matchs dans les dix villes hôtes de France (24 équipes et 51 matchs) s'établit à 45 %, soit une chambre qui passe de 97 à 141 euros», explique UFC-Que Choisir, dans une enquête réalisée début novembre auprès de 445 établissements de toutes catégories. Dans les dix villes concernées, «un certain nombre d'hôtels affichent d'ores et déjà complet le soir du premier match. Sur les 445 établissements retenus pour notre étude, le taux de disponibilité n'était plus que de 39 %», précise-t-elle.

Un gel des chambres dans l'attente du tirage au sort?

Les hôteliers ont «probablement gelé des chambres dans l'attente du tirage au sort des matchs qui se déroulera le 12 décembre», selon l'UFC. La plus forte hausse est enregistrée à Saint-Etienne, où la chambre d'hôtel dans un hôtel «passe de 40 euros (une semaine avant) à 112 euros le soir des premiers matchs, soit une hausse de 180%», selon l'association qui ajoute toutefois que «le nombre d'hôtels en activité est assez limité» dans cette ville.

Vient ensuite Lille qui enregistre une «hausse de 108% en moyenne. Situé à une dizaine de kilomètres du lieu de la rencontre, le Mercure Lille-Roubaix-Grand hôtel se fait remarquer avec 404% d'augmentation, la chambre passant de 69 euros à 348 euros». A Bordeaux, «on enregistre une augmentation du prix moyen de la chambre de 103%. Le B and B Le Clos d'Émile mérite d'être distingué car il était le seul à ne pas avoir touché à ses tarifs entre les deux dates. A l'inverse, l'hôtel Formule 1 de Bordeaux-Nord-Lormont enregistre une hausse de 265% (la chambre passant de 31 à 113 euros)», poursuit UFC-Que choisir.

 

Paris et Saint-Denis, regroupés pour l'étude, enregistrent les hausses les plus modérées, car «les tensions liées à l'équilibre entre l'offre et la demande y sont moins fortes qu'ailleurs», précise l'étude. Ces deux villes affichent une hausse de 37% du prix moyen, qui reste cependant le plus élevé de France (204 euros le soir du premier match).