OM-Lyon: Pourquoi le match a-t-il été interrompu pendant la 2e période?

FOOTBALL Une réunion aura lieu au siège de la LFP dès lundi pour évoquer ces incidents...

N.C. avec AFP
— 
Des CRS arrivent sur la pelouse du Vélodrome pour calmer les supporters marseillais lors de OM-Lyon, le 20 septembre 2015.
Des CRS arrivent sur la pelouse du Vélodrome pour calmer les supporters marseillais lors de OM-Lyon, le 20 septembre 2015. — FRANCK PENNANT / AFP

62e minute de jeu, dimanche soir, entre l'OM et Lyon. Benjamin Mendy s'écroule dans la surface. Rien, dit monsieur l'arbitre, qui colle en plus un carton jaune au défenseur marseillais pour simulation. Il n'en fallait pas plus pour faire exploser le public marseillais, déjà échaudé par l'ouverture du score lyonnaise sur penalty et l'expulsion d'Alessandrini pour une faute sur Valbuena.

>> Le match à revivre en direct par ici

Du virage sud des bouteilles en plastique vides et des boulettes de papiers ont été lancées. Lopes, le gardien lyonnais, reçoit alors des projectiles et ne peut pas tirer le coup franc. L'arbitre Rudy Buquet décide d'arrêter le match.

 

Les deux équipes sont alors rentrées aux vestiaires. «On est dans un exercice de non-droit du foot, il faut vite y mettre un terme, ou alors c'est pas la peine d'investir dans les stades et dans les joueurs, a lâché le président de l'OL sur Canal+ pendant l'interruption. Je pense que c'est impossible de reprendre.»

Labrune et Aulas ne vont pas manquer de s'asticoter

Au terme de 20 minutes de discussion entre les délégués, les arbitres, les présidents et les entraîneurs des deux clubs, le match a toutefois fini par reprendre. Avec cet avertissement: «Au prochain jet de projectile sur la pelouse le match serait arrêté définitivement», a prévenu le speaker du stade Vélodrome au moment du retour des joueurs sur le terrain.

La suite s'est déroulée sans heurts. L'OM a égalisé, et les deux équipes se sont séparées sur un match nul. Vu le plaisir que prennent les présidents Labrune et Aulas à s'asticoter, ça ne devrait toutefois pas s'arrêter là entre les deux clubs. Ni entre l'OM et la LFP, d'ailleurs. Une réunion se tiendra dès lundi matin au siège de la Ligue autour de son président Frédéric Thiriez.