Sport

Teddy Riner sur les traces de David Douillet

Désormais licencié au Lagardère Paris Racing, né de la fusion entre le Paris Judo et le Racing, Teddy Riner pourraît être le digne successeur de David Douillet. Celui qui a fêté ses 18 ans le 7 avril dernier en s'offrant le titre européen des plus de...

Désormais licencié au Lagardère Paris Racing, né de la fusion entre le Paris Judo et le Racing, Teddy Riner pourraît être le digne successeur de David Douillet. Celui qui a fêté ses 18 ans le 7 avril dernier en s'offrant le titre européen des plus de 100 kg a été retenu dans l'équipe de France, qui ira disputer les Mondiaux à Rio de Janeiro en septembre prochain. Le colosse parisien (2,02 m pour 120 kg) ne semble pas perturbé par les attentes grandissantes placées en lui par la fédération. « J'ai vécu cette saison sans trop de pression car j'ai vraiment énormément travaillé et je me suis toujours remis en question. Je suis jeune et je n'ai rien à perdre », estime Teddy Riner.

Dans une catégorie où les Français ont souvent brillé (2 titres olympiques et

4 titres mondiaux pour David Douillet, 1 titre olympique pour Angelo Parisi), le judoka parisien ne se fait pas une montagne de ses glorieux aînés. « Ce qu'a fait David Douillet est extraordinaire, mais je vais essayer de le dépasser et gagner le plus de titres possible », lance-t-il en souriant. Décontracté en dehors du tatami, le champion d'Europe devient nettement moins affable lorsqu'il s'agit de travailler. En stage la semaine passée à Houlgate (Calvados), Riner avait l'occasion de s'entraîner avec ses compatriotes, mais également des Japonais et des Brésiliens. Et là, pas question de faire semblant face à de probables adversaires. « On se livre sans tout donner, mais on peut tester des trucs et prendre un petit ascendant. Sinon, lorsque je suis avec un gars d'une plus petite catégorie, alors là c'est la baston », confie Teddy Riner.