Ligue des Champions: «J’assume», assure Lacazette après son penalty manqué

FOOTBALL L'attaquant Alexandre Lacazette aurait pu être le sauveur de Lyon...

Gilles Durand, envoyé spécial à Gand
— 
Alexandre Lacazette (à gauche) n'a toujours pas marqué face à La Gantoise .
Alexandre Lacazette (à gauche) n'a toujours pas marqué face à La Gantoise . — J. Thys / AFP

De «très médiocre», il aurait pu transformer l'appréciation sur le bulletin des Lyonnais en «médiocre mais avec trois points au bout alors c'est pas grave». Mais il s'est manqué. Alexandre Lacazette a raté un penalty dans les toutes dernières minutes, mercredi, sur le terrain de La Gantoise, et n’a pas pu offrir la victoire à l’OL, contraint de concéder un nul sans éclat (1-1) en Belgique lors de la première journée de Ligue des Champions. L’attaquant s’est expliqué à l’issue du match. «C’est une grosse déception, mais j’assume», a assuré l'international français.

« On n’est pas inquiet »

Est ce que ce penalty loupé va peser sur la suite de la saison pour un attaquant qui n’a toujours pas ouvert son compteur but ? L’entraîneur Hubert Fournier se contentait d’un laconique, « l’avenir nous le dira », après le match. Le buteur du soir Christophe Jallet se montrait plus confiant : « On n’est pas inquiet pour son efficacité. Cela lui aurait fait du bien de marquer car un attaquant est toujours à la recherche de confiance, mais ça va revenir ».

D’autant qu’il n’a pas fallu grand-chose pour que l’attaquant lyonnais trouve le chemin des filets. Peu avant l’égalisation de Gand, Lacazette avait inscrit un but de la tête, refusé pour un hors-jeu à peine plus évident que celui qui avait été annulé pour les Belges en première période. A quelques centimètres près, il devenait l’artisan de la victoire lyonnaise.

 

Un des rares à porter le danger

L’arbitre lui offrira une nouvelle chance de s’illustrer en fin de rencontre avec un penalty assassin pour les Gantois. Le gardien belge sauvera son équipe. « On ne peut pas lui en vouloir, souligne Mathieu Valbuena. Rater un penalty peut arriver à tout le monde ».

Par ailleurs, le meilleur attaquant du championnat de France, la saison dernière, a été un des rares à porter le danger devant le but averse. Mais il joue trop seul. Les automatismes avec Valbuena et Beauvue sont largement perfectibles. Peu de combinaison et beaucoup de regrets. Le doute persiste. A quand le déclic ?