Le Real sacré à l'arraché

©2007 20 minutes

— 

« Je suis convaincu que nous gagnerons quelque chose cette année. » Sur la sellette en février dernier, lorsque le Real Madrid était relégué à 5 points de Barcelone et éliminé en Ligue des champions, Fabio Capello tient sa revanche. En dominant in extremis Majorque (3-1), hier soir, le club de la capitale a remporté le 30e titre de son histoire, dix ans après le premier titre de l'entraîneur italien à la tête du Real.

Large vainqueur de Tarragone (1-5) dans le même temps, le FC Barcelone n'aura cédé qu'à la différence de buts particulière, favorable aux Madrilènes. Ces derniers, surpris par un but de Varela dès la 16e minute et privés en cours de match du « pichichi » (meilleur buteur) van Nistelrooy, blessé, renversaient la situation en douze minutes. Lancé à la place de Beckham, Reyes égalisait avant que Diarra ne double la mise. Reyes ajoutait un ultime but sous les yeux de Rafael Nadal et de Tom Cruise, invités de marque d'un stade Santiago-Bernabeu aux anges. Après deux ans de règne, le Barça a cédé son trône.