Dix ans et pas de cerise sur le gâteau

©2007 20 minutes

— 

Qui pour succéder à la tenante

russe Ekaterina Bychkova ? Le Tennis club de Marseille (8e) accueillera à partir de

lundi et jusqu'à dimanche la 10e édition de l'Open Gaz de France. Dotée de 50 000 dollars, l'épreuve avait révélé l'an passé l'Aixoise Séverine Brémond, finaliste en simple et en double, au­jourd'hui 34e joueuse mondiale et n°4 française. « Cette fois encore, il y aura très peu d'écart entre les joueuses. Ça promet de belles rencontres », se réjouit Gérard Gay, directeur du tournoi. Pourtant, l'avalanche de forfaits enregistrés cette semaine ne permettra

pas à Marseille d'accueillir une seule joueuse classée parmi les cent premières mondiales. Un coup dur pour le 10e anniversaire de l'Open, même si l'organisateur se veut optimiste : « Pour attirer des joueuses mieux classées, on espère passer dans la catégorie supérieure [75 000 dollars] dans les prochaines années », annonce Gérard Gay.

En attendant, les vingt-deux compétitrices admises directement dans le tableau principal seront classées entre

la 115e et la 222e place. Du coup, c'est

la jeune Youlia Fedossova (19 ans, 115e mondiale), l'un des espoirs du tennis féminin hexagonal, qui devrait être désignée tête de série numéro 1. Les autres Françaises engagées, Mathilde Johansson (126e), Stéphanie Cohen-Aloro (138e) - seizième de finaliste à Roland-Garros cette année - ou Stéphanie Foretz (143e), tenteront elles aussi de briller sur la terre battue du boulevard de Tunis. Quant à Laurène Fayol (357e), la pensionnaire de l'ASPTT Marseille, invitée par les organisateurs pour disputer les qualifications, elle devrait être la seule représentante provençale en lice.