Un mariage de raison

©2007 20 minutes

— 

Avant la fin de la semaine, le Paris Basket Racing et Levallois devraient donner naissance à une nouvelle entité. Une fusion très attendue par le landernau du basket hexagonal. « J'ai mis la pression sur les clubs concernés car on doit organiser rapidement les championnats », explique René Le Goff, président de la Ligue.

Entre le PBR, 14e de Pro A la saison passée, et Levallois, 8e de Pro B, le rapprochement paraissait inévitable. Dans le rouge financièrement, le club de la capitale espère assouvir ses ambitions européennes avec l'aide de son voisin des Hauts-de-Seine. Le Paris Levallois Basket, qui ne possède qu'un joueur sous contrat pour la saison prochaine, devrait s'appuyer dans un premier temps sur un budget estimé entre 4 et 4,5 millions d'euros. Antoine Rigaudeau, qui conserverait les rênes du domaine sportif, verrait d'un bon oeil l'arrivée sur le banc d'Eric Girard (Strasbourg) et d'ex-internationaux. On parle notamment de l'ancien Parisien Stéphane Risacher, voire de l'ex-idole de Levallois, Mous Sonko, tous deux exilés en Espagne.