Espagne: La grève des footballeurs suspendue par la justice

FOOTBALL Ils protestent contre la nouvelle répartition des droits TV...

R.B. avec AFP

— 

Lionel Messi lors de Barcelone-Real Sociedad le 9 mai 2015.
Lionel Messi lors de Barcelone-Real Sociedad le 9 mai 2015. — Manu Fernandez/AP/SIPA

La justice espagnole a décidé jeudi de suspendre la grève convoquée par le syndicat des footballeurs à partir du 16 mai et qui menaçait la fin de saison.

Un tribunal de Madrid a accepté la demande de suspension de la grève présentée par la Ligue de football professionnel (LFP), estimant que ce mouvement empêcherait de jouer les matchs de première et deuxième divisions, provoquant «un grave désordre dans l'organisation» du championnat, selon une décision rendue publique.

Il estime également qu'il bouleverserait les «engagements internationaux de l'Espagne et des clubs, de même que les dates de vacances des footballeurs, sans oublier que l'Association des footballeurs (AFE) a annoncé qu'elle se réservait le droit de prolonger la grève initiale».

Pour Carlo Ancelotti, il n'y aura pas de grève en Liga

L'AFE avait convoqué le 7 mai une grève illimitée à partir du 16 mai qui menaçait dans un premier temps l'organisation des deux dernières journées du championnat d'Espagne, programmées respectivement le 17 et le 23 mai, et notamment le match entre le FC Barcelone et l'Atletico Madrid. La finale de la Coupe du Roi entre le FC Barcelone et l'Athletic Bilbao, le 30 mai au Camp Nou, était également concernée.

L'Audience nationale précise qu'il s'agit d'une mesure conservatoire avant un jugement sur le fond prévu en juin.

Le conflit est né après l'adoption d'un décret le 30 avril qui prévoit une nouvelle répartition des droits de télévision, qui ont atteint 800 millions d'euros pour la saison 2013-2014.