Nasser al-Khelaïfi: «Sans le fair-play financier, on peut imaginer que Di Maria serait au PSG»

FOOTBALL Le milieu argentin était dans le collimateur du club parisien cet été...

R.B.

— 

Angel Di Maria lors d'un match entre Manchester United et Manchester City le 12 avril 2015.
Angel Di Maria lors d'un match entre Manchester United et Manchester City le 12 avril 2015. — SIPANY/SIPA

La pilule n'est toujours pas passée. L'été dernier, le PSG souhaitait se renforcer en défense et sur ses ailes. Si Paris avait pu enrôler David Luiz et Serge Aurier, il avait été bloqué par le plafond de 60 millions d'euros imposé par le fair-play financier. La mort dans l'âme, les dirigeants parisiens avaient vu partir Angel Di Maria à Manchester United. Depuis, Nasser al-Khelaïfi met tout en œuvre pour que son club soit moins restreint dans son recrutement.

Le PSG moins étranglé par le fair-play financier?

«L’UEFA doit changer les règles, j’ai confiance en elle pour qu’elle le fasse, explique le président du PSG mardi dans les colonnes du Parisien. Nous, il nous a handicapés et nous a clairement ralentis. Sans ces sanctions, on peut imaginer que Di Maria serait au PSG cette saison.» On peut aussi imaginer que ça aurait été sympa de l'avoir contre le Barça.