PSG-Bastia: Le président bastiais traite Frédéric Thiriez de «raciste anti-corse»

FOOTBALL Le patron de la LFP n'a pas salué les joueurs des deux équipes lors de la finale de la Coupe de la Ligue...

A.M.
— 
Le président du SC Bastia Pierre-Marie Geronimi, le 1er février 2014 à Bastia.
Le président du SC Bastia Pierre-Marie Geronimi, le 1er février 2014 à Bastia. — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

A Bastia, on a du mal à digérer la finale de la Coupe de la Ligue. Et pas vraiment parce que c'est le PSG qui l'a emporté samedi soir au Stade de France (4-0). Ni même à cause de l'expulsion de Sébastien Squilaci en début de match. Non, ce qui met vraiment en rogne les Corses, c'est Frédéric Thiriez, le président de la LFP, qui a décidé de ne pas saluer les joueurs des deux équipes samedi soir. Après Ghislain Printant, l'entraîneur, c'est Pierre-Marie Geronimi, le président du Sporting, qui en a remis une couche.

«Les joueurs corses ne sont pas les lépreux du football français»

Dimanche matin, le patron bastiais s'est exprimé sur RMC. «Je n'en appelle pas seulement à Thiriez, j'en appelle aux pouvoirs publics, j'en appelle au ministre des tutelles, aux gens du gouvernement parce que ce qu'il s'est passé hier soir c'est intolérable, c'est inacceptable! Je vais peut-être en faire rire certains mais hier Obama et Castro se sont serrés la main... Thiriez l'avait déjà montré il y a trois ans lorsqu'il n'avait pas voulu nous remettre le trophée de champion, il est raciste! Raciste anti-corse, il l'a montré hier soir», balance Geronimi.

Qui n'a pas hésité à réclamer la démission du président de la Ligue. «Il fallait simplement dire que le football corse et les joueurs corses ne sont pas les lépreux du football français. Comme il aurait dû le faire le soir où il est allé platement s'excuser auprès du président du PSG de l'arbitrage soi-disant indigne, je ne l'ai pas vu descendre de la tribune. Mais il aurait dû déjà démissionner ce soir-là. Le Sporting le demande, il faut qu'il s'en aille», conclut le président bastiais.