Les aveux d'Ivan Basso

©2007 20 minutes

— 

Coup de tonnerre hier, dans le monde du cyclisme. Ivan Basso a avoué être impliqué dans l'affaire Puerto. L'ancien coureur de l'équipe Discovery Channel a demandé spontanément à rencontrer Ettorre Torri, procureur en charge des affaires de dopage au sein du comité olympique italien (Coni). Contre toute attente, et contrairement à ses dénégations devant ce même procureur la semaine passée, le coureur a cette fois joué cartes sur table à l'occasion de leur rencontre hier à Rome.

« Ivan Basso a admis ses responsabilités dans cette affaire de dopage et nous a donné des éléments pour expliquer son implication », a expliqué le Coni dans un communiqué. Une attitude qui satisfait la fédération italienne de cyclisme (FCI). « Ivan fait exactement ce que tous avaient demandé à Pantani et que Marco n'avait pas fait. Aujourd'hui, je vous le demande au nom du cyclisme, ne laissez pas seul Ivan Basso », a réclamé Renato Di Rocco, le président de la FCI.

Selon la presse italienne, ces aveux pourraient valoir au coureur une réduction conséquente de peine. Basso risquait initialement deux ans de suspension, mais pourrait participer l'an prochain au Tour d'Italie, qu'il avait remporté en 2006. « Si Ivan l'a fait, c'est tout simplement parce qu'il aime son sport. C'était l'occasion de s'enlever un gros poids sur la conscience », a déclaré Massimo Martelli, avocat de Basso. Le coureur s'expliquera aujourd'hui à l'occasion d'une conférence de presse.