Dallas et son revers pitoyable

avec AFP

— 

La superstar allemande Dirk Nowitzky a été aussi décevante que son équipe texane. Meilleur club de la saison régulière, Dallas est éliminé au premier tour des playoffs de NBA.
La superstar allemande Dirk Nowitzky a été aussi décevante que son équipe texane. Meilleur club de la saison régulière, Dallas est éliminé au premier tour des playoffs de NBA. — Reuters

2006 en finale, 2007 en marginal. Après le champion en titre Miami, c'est son dauphin Dallas qui dit adieu au titre NBA. Les Mavericks disparaissent sans gloire des phases finales, après une quatrième défaite contre deux victoires.

Meilleure équipe de la saison régulière (67-15), avec notamment une série de 17 victoires consécutives, Dallas a totalement sombré dans cette ultime rencontre et notamment dans une deuxième mi-temps calamiteuse (61-38). Ce naufrage dans la baie de San Francisco a aussi été celui de l'Allemand Dirk Nowitzki (8 pts avec 2 sur 13 au tir), prétendant au titre de MVP (meilleur joueur) cette saison.

Ce net succès des Californiens, plus faibles qualifiés des playoffs (42 victoires pour 40 défaites), est notamment celui du mythique entraîneur Don Nelson. Déjà sur le banc lors de la dernière saison où les Warriors avaient franchi un tour de phase finale (en 1991), le technicien qui avait découvert Nowitzki a réussi son coup, façon «Any given sunday». Le vieux roublard pouvait embrasser un à un ses joueurs dans les dernières secondes de la partie, et notamment Stephen Jackson (33 pts) et Baron Davis, le meneur marqueur (20 pts) et rebondeur (10). Le Français Michael Piétrus a apporté sa pierre à l'édifice (8 pts, 2 sur 6 au tir, et 8 rebonds en 20 minutes).


Rockets et Jazz dans un septième match décisif

Dans le deuxième match du jour, les Utah Jazz se sont assurés le droit de tout jouer sur un dernier match décisif, en battant dans leur salle de Salt Lake City les Houston Rockets (94-82). Carlos Boozer a été parfaitement "boosté" par les siens (22 pts), aidé notamment par le Turc Mehmet Okur, qui a inscrit 14 de ses 19 points en deuxième mi-temps. Alors que les Texans étaient encore au contact à moins de cinq minutes de la fin (77-76), une série de 11-2 a creusé un écart qui s'est avéré définitif.

Pourtant les Utah Jazz, éliminés au premier tour lors de leurs trois dernières apparitions en phase finale, ne font pas les fiers. Dans cette série, aucune équipe n'a gagné à l'extérieur et le match n°7 a lieu samedi à Houston. Tracy McGrady (26 pts et 10 rebonds) et le Chinois Yao Ming (25 pts) auront certainement la qualification de Houston entre les mains.