Angleterre: Des supporters de West Ham suspectés de chants antisémites dans le métro

FOOTBALL Une vidéo a été postée sur Twitter dans laquelle on entend des personnes entonner un chant antisémite dans le métro londonien...

N.C.

— 

Les supporters de West Ham lors d'un match de Premier League contre Fulham, le 1er septembre 2012.
Les supporters de West Ham lors d'un match de Premier League contre Fulham, le 1er septembre 2012. — ANDREW COWIE / AFP

Quelques jours après «l'affaire Souleymane», du nom de ce Franco-Mauritanien empêché de monter dans le métro parisien par des supporters de Chelsea, une autre triste histoire impliquant des fans anglais -de West Ham cette fois- est en train de prendre de l'ampleur en Angleterre. A l'origine, une vidéo postée sur Twitter sur laquelle on entend des personnes reprendre en chœur des chants antisémites. L'homme qui a diffusé cette vidéo affirme que ce sont des fans de West Ham, sur le trajet pour se rendre à White Hart Lane, où leur équipe affrontait Tottenham dimanche (2-2).


Le club de West Ham a réagi ce lundi. «Le club a envoyé un mail à tous les supporters qui ont acheté un billet pour ce match pour leur rappeler qu'en déplacement, ils doivent agir comme des ambassadeurs de West Ham, rapporte The Guardian. S'il se trouve qu'une personne a eu un comportement inapproprié, le club appliquera la politique de tolérance-zéro qui s'impose et prendra la sanction la plus sévère possible, pouvant aller jusqu'à l'interdiction à vie de Boleyn Ground» [le stade de West Ham].

Le communiqué des Hammers ajoute que quiconque a des informations «doit urgemment en faire part au club, à Kick It Out [une organisation de lutte contre le racisme dans le foot] ou à la police afin qu'elles soient minutieusement vérifiées». Selon The Independant, Tottenham, club historiquement lié à la communauté juive de Londres, a dit espérer que les personnes impliquées seront identifiées et leurs actes traités avec le grand sérieux.

Pour rappel, les supporters de West Ham qui avaient fait parler d'eux dimanche en rejouant la scène du métro parisien pour se moquer de leurs homologues de Chelsea. Ils auraient peut-être dû attendre un peu.