Paris sportifs: Le parquet demande le renvoi des frères Karabatic en correctionnelle

JUSTICE Le parquet a demandé ce vendredi le renvoi en correctionnelle du handballeur français Nikola Karabatic dans l'affaire des paris présumés truqués...

N.C. avec AFP

— 

Karabatic brothers Nikola (l) and Luka (r).
French players celebrate with the trophy during the podium ceremony of 24th Men's Handball World Championships at the Lusail Multipurpose Hall in Doha, Qatar, Sunday, Feb. 1, 2015./SIPA_0752.02/Credit:S.Pillaud/FFHB/SIPA/1502020802
Karabatic brothers Nikola (l) and Luka (r). French players celebrate with the trophy during the podium ceremony of 24th Men's Handball World Championships at the Lusail Multipurpose Hall in Doha, Qatar, Sunday, Feb. 1, 2015./SIPA_0752.02/Credit:S.Pillaud/FFHB/SIPA/1502020802 — S.Pillaud/FFHB/SIPA

Le parquet a demandé ce vendredi le renvoi en correctionnelle de Nikola Karabatic et des 16 autres personnes mises en examen dans l'affaire des paris sportifs, a révélé l'AFP. Le tout récent champion du monde, icône du handball français, avait été mis en examen en octobre 2012 pour «escroquerie» dans le cadre de l'affaire d'un match présumé truqué (Cesson-Montpellier, le 12 mai 2012). Son frère Luka est également concerné. Les deux internationaux jouaient à l'époque à Montpellier.

Lors de cette rencontre de D1, des paris anormalement élevés avaient été détectés sur le score à la mi-temps. Les paris incriminés se sont élevés à 87.880 euros et ont rapporté 252.880 euros. Des montants 40 fois supérieurs à l'ordinaire et portant «à 99,94%» sur un score défavorable à Montpellier à la pause, selon le procureur, ce qui avait alerté la Française des Jeux.

Le procès en juin?

Parmi les joueurs dont le renvoi au tribunal correctionnel a été requis, Nikola Karabatic (Barcelone), Luka Karabatic (Aix) et Samuel Honrubia (PSG) ont quitté le club de Montpellier, tout comme Mladen Bojinovic (PSG), Primoz Prost (Göppingen/Allemagne) ou encore Mickaël Robin (Cesson). Seuls Dragan Gajic et Issem Tej, eux aussi mis en cause, évoluent toujours dans le club héraultais.

Les autres mis en examens sont des proches des joueurs, comme les compagnes de Nikola et Luka Karabatic, et du club qui est lui partie civile dans cette affaire. Le juge d'instruction dispose désormais de trois mois pour rendre sa décision et le procès, s'il a lieu, pourrait avoir lieu en juin, a indiqué une source judiciaire au parquet général. Les avocats de la défense peuvent quant à eux demander des actes complémentaires..