VIDEO. CAN 2015: Que s'est-il passé lors de Guinée Equatoriale-Ghana?

INCIDENTS La demi-finale de la CAN entre la Guinée Equatoriale et le Ghana, jeudi soir, a été interrompu pendant 30 minutes en raison de violents incidents impliquant des supporteurs...

N.C. avec AFP
— 
Les joueurs ghanéens escortés par la police pour rentrer au vestiaire lors de la demi-finale de la CAN contre la Guinée Equatoriale, le 6 février 2015.
Les joueurs ghanéens escortés par la police pour rentrer au vestiaire lors de la demi-finale de la CAN contre la Guinée Equatoriale, le 6 février 2015. — ISSOUF SANOGO / AFP

Les matchs de la Guinée Equatoriale, pays hôte de la CAN 2015, ont décidément été agités. Après le scandale arbitral du quart de finale contre la Tunisie, la demi-finale face au Ghana, jeudi soir, a été interrompue pendant plus d'une trentaine de minutes en raison de violents incidents impliquant des supporteurs. Les supporters guinéens n'ont pas apprécié la sèche défaite de leur équipe (3-0).

Des incidents déjà à la mi-temps

La première période, conclue sur le score de 2 à 0 en faveur du Ghana, avait été très tendue. Après un penalty sifflé en faveur du Ghana et transformé par Jordan Ayew (41e), des spectateurs avaient commencé à jeter des projectiles, surtout des bouteilles et des canettes, sur la pelouse. Le public scandait «l'arbitre dehors», en espagnol. Lorsque ce dernier a sifflé la pause, les joueurs du Ghana, visés par des projectiles lancés par le public, ont dû être escortés par les forces de l'ordre jusqu'à leur vestiaire.

Le match interrompu à la 83e minute

Excédés par le 3e but signé Andre Ayew (75e), les supporters guinées s'en sont alors pris à ceux du Ghana. Visés par des jets de projectiles en tout genre, ces derniers ont été évacués vers la pelouse par les forces de l'ordre, forçant l'arbitre à interrompre le match. La police, aidée d'un hélicoptère de la gendarmerie, a alors chargé et évacué une large partie du stade, usant notamment de gaz lacrymogènes. Il a fallu plus de 30 minutes avant qu'un calme assez précaire revienne, permettant de replacer les Ghanéens dans une tribune opposée, à l'abri des représailles des fans locaux, extrêmement remontés.

La fin du match, quand même

Pendant ce temps, les joueurs attendaient sur la pelouse. Les membres de l'équipe équato-guinéenne ont tout fait pour calmer les spectateurs en faisant de grands gestes. Les supporteurs du Ghana, d'abord parqués derrière un but, ont été escortés vers un virage éloigné, et les esprits se sont un peu calmés. Le match a pu enfin reprendre, pour trois minutes seulement, et l'arbitre a donné le coup de sifflet final sur la victoire du Ghana sans aller jusqu'au bout du temps réglementaire. Dimanche, en finale, les coéquipiers des frères Ayew rencontreront la Côte d'Ivoire. Mais cette soirée a terni pour de bon l'image de cette Coupe d'Afrique.