Mondial 2015: Les Experts sont «entrés définitivement dans la compétition», selon Claude Onesta

HANDBALL Larges vainqueurs de l'Argentine en huitièmes de finale (33-20), lundi, les Experts ont signé leur meilleur match de la compétition au meilleur des moments...

N.C. avec AFP

— 

Valentin Porte a réalisé l'un de ses meilleurs matchs avec les Bleus lors de la victoire contre l'Argentine (33-20) en huitièmes de finale du Mondial de handball, le 26 janvier 2015.
Valentin Porte a réalisé l'un de ses meilleurs matchs avec les Bleus lors de la victoire contre l'Argentine (33-20) en huitièmes de finale du Mondial de handball, le 26 janvier 2015. — MARWAN NAAMANI / AFP

On n’en attendait pas moins d’eux, mais tout de même, nous voilà rassurés. Après une phase de poule pas toujours bien maîtrisée, l’équipe de France a attendu son premier grand rendez-vous du Mondial pour réussir enfin un match complet. Pendant une heure, lundi, les Bleus ont surclassé une équipe d'Argentine vite impuissante (33-20), en huitièmes de finale. «On a répondu présent. Il y avait beaucoup de questions pour nous. C'était un gros objectif. On savait que derrière il y avait un passage en quarts et une chance pour une qualification olympique qui est notre premier gros objectif. On est très content», résume Nikola Karabatic.

L'Argentine vite «descendue de son nuage»

L'ensemble tricolore avait été un peu brinquebalant pendant les matchs de poules. Porté par une défense extraordinaire devant un Thierry Omeyer de gala, il a plus que rassuré avec ce match plein de bout en bout. «C'était le match qu'il fallait pour peut-être entrer définitivement dans la compétition. C'était une équipe un peu euphorique. On savait pertinemment que si on la faisait souffrir assez longtemps, elle descendrait du nuage. Je crois qu'elle est descendue assez vite et à partir de là le travail a été propre», juge Claude Onesta, sélectionneur heureux.

Les Bleus ont encore fait preuve de leur capacité à gérer les rendez-vous importants. Depuis 2006, ils ont remporté 20 des 24 matchs à élimination directe qu'ils ont joués sur les trois compétitions majeures (JO, Mondial, Euro). Et depuis leur première médaille internationale aux JO 1992 (bronze), ils ont toujours terminé dans les huit premières de toutes les compétitions majeures auxquelles elle a pris part, à l'exception de l'Euro 2012 en Serbie (11e). Avec ce succès, ils ont aussi signifié à tous leurs adversaires que, cette année encore, il faudrait compter avec eux pour le titre. «Il ne faut pas s'arrêter là-dessus, d'autres matches importants vont arriver», prévient Valentin Porte, homme du match lundi. La Slovénie, adversaire des Experts en quarts, mercredi (19h), est avertie.