Ligue 1: Revivez PSG-Evian Thonon-Gaillard en live comme-à-la-maison (4-2)

FOOTBALL Il y a urgence chez les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic...

A.M. (R.B. pour le live)
— 
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic, le 13 janvier 2015, à Saint-Etienne.
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic, le 13 janvier 2015, à Saint-Etienne. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

PSG-EVIAN THONON-GAILLARD: 4-2

Buts: David Luiz (30e), Verratti (38e), Pastore (75e), Cavani (89e) ; Barbosa (14e), Van der Wiel (csc, 63e)

15h54: BON APREM. Ciao.
15h53: Bon, je vous fais un bisou et je vous dis à tout à l'heure pour ce Rennes-Sainté.
15h52: Le PSG revient sur le podium en attendant le match des Verts contre Rennes à 17h.
15h51: Quand même.
15h50: ET C'EST FINI, LE PSG S'IMPOSE ET REVIENT A QUATRE POINTS DE L'OL. Mais ça n'a pas été facile pour les Parisiens.
90e+2: Retour en grâce.
90e: Il est là l'ancien banni.
89e: ET LE PETIT BUT QUI VA BIEN D'EDINSON CAVANI. L'Uruguayen pousse au fond un tir-passe de Zlatan.
86e: Faudrait que Paris en prenne un autre, que l'on se marre un peu.
84e: Et Evian qui pousse. Ils lâchent rien.
82e: Le PSG se fait encore prendre sur quelques séquences des hommes de Dupraz. C'est pas sérieux...
81e: Beau brin de David Luiz qui prend jaune. Doucement mec.
80e: Et entrée de Lavezzi, sifflé comme Cavani par une partie du stade.
78e: Gros coup de vent et on retourne sa veste au Parc.
77e: Javier évite une sacrée prise de tête au PSG quand même.
75e: ET LE BUUUUUUUUUT DU PSG, JAVIER PASTORE A LA CONCLUSION. Joli.
74e: Ca tombe tout le temps côté parisien, ça commence à devenir fatiguant.
72e: Donc je résume: en une semaine, le PSG a perdu à Bastia et est parti pour faire nul contre l'ETG. Bien joué.
71e: Profitez-en les vrais.
69e: ET LE RETOUR DU BANNI, Edinson Cavani. Il remplace Matuidi.
68e: Alors, ils vont s'en sortir selon vous ?
66e: ET IBRA QUI RATE SON FACE-A-FACE AVEC LEROY. Le Suédois a bien fait n'importe quoi.
65e: La marque des très grands.
63e: OH LE CSC DE VAN DER WIEL. EVIAN EGALISE.
62e: OK, on évite la crise au PSG mais on s'ennuie ferme là.
60e: On te dérange Ibra ?
59e: Attention, il était un peu chaud ce ballon devant la cage de Sirigu.
58e: Qu'est ce que je vous disais. Ne me remerciez pas.
57e: Sougou va rentrer pour l'ETG. Un type qui a joué à l'OM, je vous le rappelle.
55e: Même dans une écurie, on ne siffle pas autant qu'au Parc des Princes.
54e: Et Pocho aussi. Allez, debout les cancres.
53e: Ah, beIN nous informe qu'Edinson Cavani part à l'échauffement. La belle affaire.
52e: Sérieusement, on se croirait à Louis II, on entend tout ce que disent les mecs.
49e: Ibra tente encore de gratter un péno, en vain. C'est fatiguant.
49e: Si jamais vous comptez aller au stade, quelques infos.
47e: Vous les voyez revenir Evian ?
46e: ET CA REPART.
14h45: ET C'EST LA PAUSE. Malmenés en début de match, les Parisiens se sont révoltés dans le dernier quart d'heure.
43e: Les hommes de Dupraz ne voient plus la balle.
42e: Ils sont foutus d'en foutre un troisième avant la pause.
40e: Regardez moi ça.
38e: ET LE PION DE MARCOOOOOOOOOOOO VERRATTI.
37e: Ca devient assez fou, on est passés d'un but à l'autre en quelques secondes.
36e: C'est clair.
34e: TRANQUILLE, Barbosa se remonte le terrain en contre avant d'aller frapper à côté.
33e: Du coup, Paris continue de pousser, histoire d'en foutre un deuxième.
30e: ET LA TETE DE DAVID LUIZ POUR L'EGALISATION.
29e: OH C'ETAIT ENCORE CHAUD. IBRAHIMOVIC BUTE SUR LEROY.
27e: Normal.
26e: OUI L'ARRET DE BENJAMIN LEROY SUR CETTE FRAPPE DE DAVID LUIZ.
24e: Oui Abdallah, si tu mets tes grosses mains sur Maxwell, l'arbitre siffle faute.
22e: A ce rythme là, le PSG marquera vers 19h53.
20e: Je précise que Thomasson n'est pas Suédois pour ceux qui débarquent.
19e: Au cas où, je pose ça là.
17e: C'est lendemain de cuite générale au PSG, qu'est ce qu'ils sont mous au pressing.
16e: Et voilà, le PSG puni de son faux rythme.
15e: Evidemment.
14e: ET LE BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT DE CEDRIC BARBOSA. LA FRAPPE DE PAPY.
12e: Mais oui le tacle de David Luiz. Papa là dessus.
10e: Bousculé dans la surface, Ibra tente de gratter un péno. Mais non.
8e: Evian n'est pas venu pour révolutionner le foot et va donc essayer de s'en remettre à un coup franc de ce sacré Wass.
6e: Tejada est vraiment le sosie de Bruno Mars. TREASURE.
3e: Joli tête de Thiago Silva qui a juste oublié de cadrer. JUSTE.
2e: Y a pas foule dans les tribunes. Dream bigger qu'ils disaient.
1ere: GOOOOOOOOOO.
13h59: Oui, on arrive.
13h59: On commence par un hommage aux victimes des attentats terroristes de la semaine dernière.
13h56: ON RENTRE SUR LA PELOUSE. Enfin, eux. Moi, je suis calé dans un bureau du centre-ville de Paris.
13h55: Plaisir de voir Cédric Barbosa disserter sur le football dans le couloir du Parc.
13h51: Je rappelle aux plus distraits que le PSG a sept points de retard sur Lyon avant ce match. C'est pas rien hein.
13h47: La compo d'Evian, avec Olivier Sorlin en défense centrale. Dans six mois, le mec est gardien de but.
13h46: La compo du PSG, sans Lavezzi ni Cavani qui pour leur retour de punition commenceront sur le banc.
13h44: BONJOUR TOUT LE MONDE. Et bienvenue pour ce PSG-Evian.

Nous sommes bien à la mi-janvier, la Ligue 1 joue sa 21e journée et... le PSG n'est que quatrième! Après avoir écrasé le championnat de France ces dernières années, Paris souffre beaucoup plus cette saison. «Optimiste par nature», Laurent Blanc sait que sa position est plus délicate que jamais au moment d'affronter Evian-Thonon-Gaillard. Qui pourra sauver Paris? Tout le monde compte sur Zlatan Ibrahimovic, pas franchement brillant cette saison (8 buts). «Zlatan (Ibrahimovic) a connu une première partie de saison compliquée, mais lui a une excuse, on ne peut pas se tromper, il a été blessé sept semaines», rappelle Laurent Blanc, qui assure que «nos leaders retrouvent leur niveau». Et ça tombe bien, parce que l'ETG, qui se bat pour son maintien, a vraiment les crocs.

Parce que c'est pas tous les jours que le Paris joue à l'heure du dessert, venez suivre PSG-Evian en live comme-à-la-maison à partir de 13h45