Coupe de la Ligue: Lille-Nantes à revivre en live comme-à-la-maison (2-0, score final)

FOOTBALL Le Losc a fait de cette compétition l'un de ses objectifs...

R.B. (J.L. pour le live)
— 
Nolan Roux lors du match entre Lille et Nantes le 14 septembre 2014.
Nolan Roux lors du match entre Lille et Nantes le 14 septembre 2014. — Michel Spingler/AP/SIPA

LILLE-NANTES 2-0

Corchia 9e, Kjaer 70e

Allez c'est fini. Match bien mené des Lillois qualifés pour les demi-finales de Coupe de la Ligue. Merci aux courageux qui m'on suivi, des bises.
87e : Des Nantais résignés me dit Fabien Lévêque. Pas autant que moi mon petit Fabien.
84e : Bon ben Lille a beau faire une saison de d'escargot en L1, ça peut encore bien se goupiller grâce à la Coupe...
81e : Le but de Kjaer. Pas mal non plus.Liile's Danish centre-half Simon Kjaer scored a stunning, curling free-kick v Nantes https://t.co/IJXOWYWazP http://t.co/6B6BBaS79q — 101 Great Goals (@102greatgoals) January 14, 2015
72e : Allégorie.Après avoir sauvé son équipe devant Bessat, Enyeama a pris le temps de faire un selfie pic.twitter.com/9RfyvKIzlp — François Launay (@francoislaunay) January 14, 2015
70e : POUAH KJAER !!! Coup-franc en pleine lulu. Riou est resté planté les pieds dans le marbre.
68e : ENYEAMA TE QUIERO !!! Quelle parade du gardien nigérian devant Bessat.
65e : Audel va entrer pour sauver la patrie nantaise. Ouh ça fait peur ça. Je tremble pour les Lillois.
61e : Nolaaaaaaaaaaaaan -je la mets au-dessus- Roux dans ses oeuvres.
59e : Corchia prend tous les coup-francs. Le type est chaleur.
55e : C'est pas mal le petite Traoré au milieu. Une dégaine à la Origi, un certain sens du jeu. A revoir.
52e : Bammouuuuuuu du genou. Vraiment. Il fallait enchainer plus vite là.
49e : Au fait, le vine du but de Corchia tout à l'heure. Avant que la moustache de thiriez nous repère.Qué golazo de Sébastien Corchia en el Lille-Nantes https://t.co/oWBlcxoMyn @S_Corchia #CoupeDeLaLigue — Ale Padín (@alepadin) January 14, 2015
46e : Reprise. Ne changez rien messieurs.
Mi-temps. Lille a fait l'essentiel. Il s'agit maintenant de pas déconner pour nous épargner les prolongations. Merci d'avance.
40e : Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.....
36e : Je crois que je peux mettre sans risque mon épragne retraite sur le 1-0 de Lille. Et m'endormir sereinement.
33e : Nantes, c'est le Barça jusq'aux 30 mètres adverses. Après c'est Evian.
29e : Bien Riou . Attentif sur cette frappe sèche de (début) de Souaré. ou Meité plutôt.
27e : Je ne remets toujours pas du replacement de Florent Balmont en numéro 10.
23e : Pouquoi est-ce que Corchia n'a encore jamais été appelé par Deschamps? il y a pas beaucoup plus fort que lui à ce poste en France...
19e : Bammou Gakpe, c'est quand même pas le duo Ouédec-Loko de la grande époque. Remember.
16e : C'est un peu le retour du Lille de l'an passé. Trois 1-0 de suite pour le moment. #Footchampagne
13e : Nantes tente de réagir. Je dis bien tente.
9e : QUEL BUT DE CORCHIA !!! Frappe flottante juninhesque qui lobe Riou. Superbe.
6e : Pas si con comme idéeComme la France a assez souffert cette semaine, le match entre Lille et Nantes débutera directement par la séance de tirs aux buts. #LOSCFCN — Troisième Poteau (@TroisiemePoteau) January 14, 2015
4e : ENYEAMA !!!! Spiderman fait des heures sup. Quelle détente sur ce jaillissement de Bedoya.
1e : C'est parti. Qualité d'himage digne de l'URSS. Merci France TV.
20h59 : Der Zakarian aussi joue le coup à fond. Il a raison, le Stade de France n'est qu'à deux matchs.#LOSCFCN : La composition nantaise : Riou - Cissokho, Vizcarrondo, Deaux, Veigneau (c) - Bedoya, Gomis, Veretout, Bessat - Gakpe, Bammou — FC Nantes (@FCNantes) January 14, 2015
20h57 : La compo du LOSC. Qui joue clairement sa dernière chance d'Europe ce soir.La feuille de match ? La voici ! #WeAreLOSC #LOSCFCN pic.twitter.com/D485526OpM — LOSC (@losclive) January 14, 2015
20h56 : Ne me demandez pas pourquoi le paragraphe de présentation a sauté, je n'en ai aucune idée. Mais le responsable sera bien entendu fouetté demain en salle de rédaction.
20h54 : Bonsoir tout le monde, dernier quart de finale de la Coupe de la Ligue avant la quille. Courage.