Coupe Davis: Gaël Monfils se demande «s'il y aura la même ferveur» en 2015

COUPE DAVIS Le Français est revenu sur la finale face aux Suisses dans «l'Equipe»...

J.L.

— 

Gaël Monfils le 19 novembre 2014.
Gaël Monfils le 19 novembre 2014. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Après Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, il ne manquait plus que lui. Gaël Monfils a réagi à son tour, à froid, à la défaite des Bleus en finale de la Coupe Davis il y a trois semaines contre la Suisse dans l'Equipe. Sans toutefois vouloir remuer le couteau dans la plaie.

«Je n'ai pas lu, je n'ai pas envie de lire ni d'écouter et je n'ai pas envie qu'on me pose ces questions. Pour moi, la Coupe c'est fini.» Interrogé sur la polémique générée par les propos de Yannick Noah sur la gestion d'Arnaud Clément, Monfils n'a pas souhaité se mouiller: «Si on me demande ce que je pense de Yannick, je réponds que c'est une personne fabuleuse. Après, tout ce qui concerne la Coupe, je n'ai pas envie de savoir».

A la recherche d'un nouvel entraîneur la saison prochaine qui pourrait être Jan De Witt, déjà coach de Simon, Gaël Monfils confie toutefois quelques craintes sur la nouvelle campagne de Coupe Davis en 2015: «Tout le monde va repartir, mais est-ce qu'il y aura la même ferveur que l'an dernier? Je ne sais pas. La question, c'est: est-ce que c'est la priorité des priorités ou seulement une priorité. On ne sait pas quelle méthode est la meilleure». Pas celle de 2014, visiblement.