Real Madrid: Grands débuts d'Enzo Zidane avec la réserve du Real Madrid, entraînée par son père

FOOTBALL Le fils ainé de l'ancien meneur de jeu des Bleus est entré en fin de match...

A.M. avec AFP

— 

Zinédine Zidane sur le banc de l'équipe B du Real Madrid, le 24 août 2014, lors d'un match contre l'Atletico Madrid.
Zinédine Zidane sur le banc de l'équipe B du Real Madrid, le 24 août 2014, lors d'un match contre l'Atletico Madrid. — PEDRO ARMESTRE / AFP

Enzo Zidane, fils aîné de Zinédine, a fait dimanche ses débuts officiels avec la réserve du Real Madrid, entraînée par son père depuis le début de la saison, en entrant en jeu lors d'un match de Segunda B, la troisième division espagnole. Le milieu de terrain de 19 ans, qui évolue d'habitude avec le Real Madrid C, avait été convoqué pour la première fois samedi avec le Castilla, l'équipe B de la «Maison blanche», en raison de plusieurs absences liées aux sélections nationales.

Sous les ordres de son père, Enzo Zidane est entré en jeu à la 88e minute lors de la victoire à domicile des Madrilènes contre l'UB Conquense (2-1). Ces premiers pas avec le Real Madrid Castilla récompensent la progression logique de l'aîné des quatre fils de Zinédine Zidane. Enzo a débuté au Real en catégorie Benjamins en 2004, époque où son père, icône du football français, évoluait sous le maillot merengue (2001-2006).

Trois autres Zidane en catégorie de jeune

Le jeune milieu offensif, qui a la double nationalité française et espagnole, a par ailleurs été convoqué avec la France chez les moins de 19 ans. Ses cadets Luca, 16 ans, Theo, 12 ans, et Elyaz, 8 ans, jouent également dans les équipes de jeunes du Real Madrid. La nouvelle victoire obtenue dimanche par le Castilla, invaincu depuis plus d'un mois, permet aux joueurs de Zinédine Zidane de se replacer dans le haut du classement de la poule II de Segunda B.

Et leur belle série en cours de sept matches sans défaite (5 succès, 2 nuls) confortera sans doute le technicien français, qui a connu des débuts poussifs et vit une première expérience mouvementée en tant qu'entraîneur principal. Fin octobre, la fédération espagnole (RFEF) a suspendu trois mois «Zizou» pour défaut de diplôme, une sanction provisoirement levée par le Tribunal administratif du sport (TAD) espagnol, qui doit désormais se prononcer sur le fond du recours déposé par le Français.