L'or, encore, pour Laure

NATATION La nageuse française a remporté, dimanche à Melbourne, son deuxième titre de championne...

— 

La Française Laure Manaudou a remporté le 400 m nage libre en réalisant 4 min 02 sec 61/100, lors de la première journée des épreuves de natation course des Championnats du monde 2007, dimanche à Melbourne.
La Française Laure Manaudou a remporté le 400 m nage libre en réalisant 4 min 02 sec 61/100, lors de la première journée des épreuves de natation course des Championnats du monde 2007, dimanche à Melbourne. — Antony Dickson AFP

La Française Laure Manaudou a remporté le 400 m nage libre en réalisant 4 min 02 sec 61/100, lors de la première journée des épreuves de natation course des Championnats du monde 2007, dimanche à Melbourne.

La Polonaise Otylia Jedrejczak a pris la deuxième place (4:04.23) devant la Japonaise Ai Shibata (4:05.19).

Longtemps en avance sur son record du monde (4:02.13) sur lequel elle a compté 47/100e d'avance, Manaudou a manqué d'un petit peu de force dans les derniers 150 m pour abaisser sa marque. Elle fait une petite grimace de dépit en regardant le chronomètre. Ce chrono, qui constitue le record des Championnats du monde, est le deuxième de l'histoire.

La Française n'a plus été battue en finale d'un 400 m nage libre depuis 2004. Sur cette distance elle n'a d'ailleurs «perdu» qu'une seule course, les séries (8e) des Mondiaux-2005 où elle était passée in-extremis en finale avant de remporter sa première couronne planétaire.

«Ce n'est pas fini. C'est juste le début. Personne ne veut perdre après un résultat positif. Mes objectifs ne sont pas à court terme. Je veux continuer à être performante», a commenté Manaudou, soulignant qu'elle a préparé «intensivement» cette compétition.

Encore sept courses

«Je sais que je peux débuter très vite une course mais j'ai encore besoin de de réussir à tenir jusqu'à la fin», a ajouté la double championne du monde qui a expliqué avoir déclaré forfait pour le 200 m 4 nages car ce n'était pas sa priorité. «Je savais que si je me qualifiais, je pouvais déclarer forfait après mais j'ai choisi de ne pas le faire car j'ai juste trouvé que ce n'était pas ma priorité», a-t-elle ajouté.

«J'ai seulement pensé à nager bien», a commenté la Polonaise Otylia Jedrejczak, championne olympique et du monde du 200 m papillon, désignée comme l'une des adversaires principales de Manaudou par son entraîneur Philippe Lucas. «Je n'ai pas pensé à la médaille, alors maintenant avec l'argent je suis très heureuse», a ajouté la Polonaise, récemment condamnée à neuf mois de travaux d'intérêt général pour sa responsabilité dans l'accident de voiture qui a coûté la vie à son frère Simon en octobre 2005. La nageuse avait aussi été grièvement blessée.

Manaudou a encore à son programme cinq courses individuelles plus deux relais.