Ligue des champions: «Le PSG peut se permettre de ne pas avoir Zlatan Ibrahimovic», assure Laurent Blanc

FOOTBALL Le Suédois est absent depuis fin septembre...

R.B.

— 

Zlatan Ibrahimovic lors du match entre le PSG et Saint-Etienne le 31 août 2014.
Zlatan Ibrahimovic lors du match entre le PSG et Saint-Etienne le 31 août 2014. — JEFFROY GUY/SIPA

Mercredi, il devra encore faire sans lui. Interrogé en conférence de presse sur la nouvelle absence de Zlatan Ibrahimovic, éloigné des terrains depuis fin septembre en raison d’une blessure au talon, pour la rencontre de Ligue des champions du PSG contre l’Apoel Nicosie, Laurent Blanc a préféré positiver. Pour cela, le technicien parisien a brandi le bilan de son équipe, premier de son groupe de C1 et deuxième de Ligue 1, en l’absence du Suédois.

«Il n'est pas loin d'un retour»

«Quand on vous entendait, on avait l’impression que le PSG était une équipe quelconque sans lui. On voit que même sans Ibrahimovic, on prend des points, souligne l’ancien sélectionneur des Bleus. On peut se permettre de ne pas l’avoir et être productif. C’est entre guillemets le positif que l’on tire de cette blessure même si on a envie qu’il revienne vite.»

Forfait pour la réception des Chypriotes, «Ibra» pourrait également manquer le choc contre l’OM dimanche soir. Sa blessure n’a en tout cas pas empêché le sélectionneur suédois de l’appeler en vue des matchs contre le Monténégro le 15 novembre et la France le 18. «Zlatan a dû faire en sorte d’envoyer des signaux positifs à son sélectionneur. Il n’est pas très loin d’un retour mais il lui manque encore quelque chose. Physiquement, il n’a pas tellement perdu. Si cette satanée douleur s’en va, il peut être compétitif rapidement.» Problème, elle ne semble pas vouloir laisser tranquille l’attaquant du PSG, encore resté aux soins lundi.