L'OM leader de L1, «mais le PSG sera champion», selon Dimitri Payet

FOOTBALL Après avoir obtenu leur quatrième victoire consécutive en Ligue 1 face à Rennes samedi au Vélodrome (3-0), les Marseillais sont les nouveaux leaders du championnat...

Camille Belsoeur, à Marseille

— 

L'OM a écrasé Rennes 3-0 samedi 20 septembre 2014 au Vélodrome.
L'OM a écrasé Rennes 3-0 samedi 20 septembre 2014 au Vélodrome. — BORIS HORVAT / AFP

À Marseille, le ciel est bleu azur en cette fin septembre. En pleine euphorie, les joueurs de Marcelo Bielsa ont écrasé Rennes samedi au Vélodrome (3-0) et enchaînent ainsi leur quatrième succès d'affilée en Ligue 1. Résultat, l'OM devance le PSG, et André-Pierre Gignac, auteur de six buts en autant de journées, met pour le moment Zlatan Ibrahomovic dans son rétro au classement des buteurs.

Mais à la sortie des vestiaires, samedi, dans les entrailles du Vélodrome nouveau, les Phocéens étaient unanimes sur la prudence à afficher après seulement deux mois de championnat. «On est actuellement sur une superbe dynamique, note Dimitri Payet. Mais le PSG sera champion, ils [les Parisiens] boxent dans une autre catégorie que nous. Ce qu'il faut maintenant, c'est enchaîner les matchs en pensant à nous, et pas aux autres.»

«Il ne faut pas s'enflammer»

Même ton chez Marcelo Bielsa. «Cette première place, c'est momentané. Je fixe les objectifs seulement pour le prochain match et les performances se construisent pas à pas.» Le technicien argentin n'en dira pas plus sur le PSG où les éventuels adversaires de l'OM pour une place sur le podium. 

En zone mixte, au milieu des micros, Florian Thauvin, encore dans le dur face à Rennes, estime, lui, que «l'équipe se régale actuellement. On marque des buts, on fait du jeu, c'est plaisant. Mais il ne faut pas s'enflammer.» Avec Marcelo Bielsa, qui ne porte pas dans son coeur les médias et porte en lui une exigence sans limite, aucun risque que ses joueurs ne s'enflamment à la lecture de la presse, déjà dithyrambique.