Les Sang et Or ne braderont pas l'UEFA

FOOTBALL De l'art de savoir s'adapter. Après s'être imposé dimanche à Marseille (0-1) et confirmé l'option prise sur la deuxième place finale en Ligue 1, c'est un RC Lens revigoré qui retrouve avec appétit et confiance la scène européenne. Ce soir (19 h),...

©2006 20 minutes

— 

De l'art de savoir s'adapter. Après s'être imposé dimanche à Marseille (0-1) et confirmé l'option prise sur la deuxième place finale en Ligue 1, c'est un RC Lens revigoré qui retrouve avec appétit et confiance la scène européenne. Ce soir (19 h), à l'occasion des 8es de finales aller de la Coupe UEFA, les Sang et Or auront néanmoins fort à faire sur leur pelouse de Bollaert face au Bayer Leverkusen. Irrégulier, le 6e du championnat allemand est capable de tout. Du meilleur notamment, à l'image de ses deux succès consécutifs chez le leader de Bundesliga, Schalke (0-1), puis face au 3e, Stuttgart (3-1).« Leverkusen, c'est vraiment un calibre au-dessus des équipes que nous avons rencontrées jusqu'à présent, le Panathinaïkos compris », explique Francis Gillot. L'entraîneur artésien devra se passer des services des Serbes Nenad Kovacevic et Milan Bisevac, non qualifiés, ainsi que de Marco Ramos, touché à une cheville.« Les Allemands sont forts dans toutes les lignes, avec des individualités de talent, reprend Gillot. De notre côté, nous ne braderons pas la Coupe UEFA, même si le calendrier est chargé. L'important est d'être capables de gagner chez nous. Mais, avec un 0-0 à l'aller, on peut gagner à Lerverkusen. Le Bayer perd en effet pas mal de rencontres à domicile. » Alors que le match retour aura lieu mercredi prochain à la BayArena, le tirage au sort des quarts et des demi-finales de la Coupe UEFA sera effectué le vendredi 16 mars.

Olivier Maillard