Ligue 1: Quoi de neuf dans le championnat cette saison?

FOOTBALL Ils arrivent ou reviennent dans les stades de l'élite...

Romain Baheux

— 

Le spray pour tenir le mur à distance, ici utilisé par un arbitre lors d'un stage de préparation le 6 juin 2014, sera l'une des nouveautés de la saison 2014-2015 en Ligue 1.
Le spray pour tenir le mur à distance, ici utilisé par un arbitre lors d'un stage de préparation le 6 juin 2014, sera l'une des nouveautés de la saison 2014-2015 en Ligue 1. — YASUYOSHI CHIBA / AFP

La reprise de la Ligue 1, c’est comme la rentrée des classes. Il y a les potes qu’on retrouve avec plaisir, les cancres qui ont évité de justesse le redoublement et la jolie blonde du fond de la classe, celle pour qui vous en pincez en secret. Et puis, il y a les petits nouveaux. Entre bizuts et simples retrouvailles, 20 Minutes présente ses cinq nouveautés de la saison qui débute vendredi.

La star: David Luiz

Quelques semaines avant le début du Mondial, il est tranquillement devenu le défenseur le plus cher du monde avec un transfert estimé à 50 millions d’euros. Vainqueur de la Ligue des champions en 2012 avec Chelsea, David Luiz est ce joueur d’expérience qui doit permettre au PSG de dépasser le stade des quarts de finale de C1. La Ligue 1 va découvrir sa fougue et son impact physique et, si Ibrahimovic lui en laisse un ou deux, son talent de tireur de coup-franc. Comme en Seleçao, il sera associé à Thiago Silva en défense centrale. A l’instar de son capitaine, David Luiz va devoir tourner la page d’un Mondial traumatisant.

L’entraîneur: Marcelo Bielsa

Il est l’un des personnages dont on parle le plus. Lui, n’a toujours pas pipé mot devant la presse. A Marseille, Marcelo Bielsa a lancé une révolution de palais, fait passer l’OM à trois défenseurs centraux et abreuve les joueurs de montage vidéo. «Le coach est perfectionniste, il aime que les choses soient carrées, explique dans La Provence le milieu Mario Lemina. Il ne veut pas qu’il y ait d’erreur. Si c’est le cas, on refait l’exercice. Parfois, quand on n’a pas bien compris ce qu’il nous demande, il nous stoppe directement et on passe à autre chose.» Reste à voir comment sera digéré le départ de Mathieu Valbuena et quel sera le temps d’adaptation du technicien argentin à la Ligue 1.

L’espoir: Michy Batshuayi

En 2012, un journaliste espagnol le définissait comme «un mélange entre Lukaku et Balotelli». Deux ans plus tard, l’OM claque sept millions d’euros pour attirer Michy Batshuayi (20 ans). Puissant et efficace, le deuxième meilleur buteur du dernier championnat belge a une bonne gueule de petit jeune encensé par le Vélodrome. Attention toutefois aux mises au vert. En mars 2013, lui et un autre membre des espoirs belges avaient été exclus de la sélection pour avoir invité des jeunes filles à l’hôtel des Diablotins. Pas dit que Bielsa apprécie ce genre d’initiatives.

Le retour: Le RC Lens

Dix millions annoncés mais jamais arrivés, une montée arrachée devant le CNOSF, un entraîneur absent pendant une partie de la préparation pour mettre la pression sur ses dirigeants… Bienvenue à Lens, de retour dans l’élite après trois années en Ligue 2. Le club artésien va attaquer son championnat tout en prospectant un peu partout pour attirer des recrues et éviter de faire l’ascenseur. Bollaert en travaux, il faudra aussi se faire au stade de la Licorne d’Amiens, même si les Sang et Or disputeront trois rencontres au Stade de France.

L’innovation: Le spray

Pendant le Mondial, le spectacle a amusé plus d’un téléspectateur. Utilisée par les arbitres pour tenir le mur à distance réglementaire sur les coup-francs, la bombe aérosol fait son apparition dans l’élite cette saison. Le spray sera aussi utilisé pour les rencontres de Ligue 2 et de Coupe de la Ligue et l’UEFA devrait l’adopter pour ses propres compétitions. Soirées mousse en perspective.