Ligue 2: Le CNOSF rend un avis défavorable pour la montée de Luzenac

FOOTBALL Le club ariégeois était pourtant confiant...

N.C. avec AFP

— 

Fabien Barthez, Christophe Pélissié et Jérôme Ducros, respectivement directeur général, entraîneur et président de Luzenac.
Fabien Barthez, Christophe Pélissié et Jérôme Ducros, respectivement directeur général, entraîneur et président de Luzenac. — G. Collet / Sipa

La déception est immense pour Luzenac. Le Comité olympique français (CNOSF) a finalement suivi l’avis de la DNCG en rendant un avis défavorable à la montée du club en Ligue 2, a indiqué lundi soir une source proche du club. Les dirigeants s’attendaient à un avis favorable, le président de Luzenac, Jérôme Ducros, ayant assuré vendredi que l’audition devant le CNOSF s’était «bien passée».

Dernier recours, le tribunal administratif de Toulouse

Luzenac, petit village de 650 habitants niché sur les rives de l’Ariège, avait terminé deuxième du championnat de National derrière Orléans et avait gagné sa place en L2 sur le terrain. Mais le gendarme financier de la Ligue avait rejeté son dossier d’accession à deux reprises, le 5 juin et le 3 juillet, pour des raisons financières.

L’ultime recours pour le club ariégeois, dirigé notamment par l’ancien champion du monde Fabien Barthez, est désormais de saisir en référé le tribunal administratif de Toulouse. A la suite de sa décision de fermer les portes de la L2 à Luzenac, la LFP avait repêché Châteauroux.