VIDEO. Tour de France 2014: Les coureurs énervés contre les selfies des spectateurs

CYCLISME De plus en plus de personnes sur le bord des routes tentent de se prendre en photo au passage du peloton…

Nicolas Camus

— 

Les selfies pris par les spectateurs lors du Tour de France 2014 agacent les coureurs.
Les selfies pris par les spectateurs lors du Tour de France 2014 agacent les coureurs. — capture d'écran 20 minutes

Attention, danger. Depuis le départ du Tour de France, samedi, une nouvelle mode apparue chez les spectateurs agace particulièrement les coureurs: le selfie. Le but, se prendre soi-même en photo avec le peloton qui passe derrière. Certains sont très réussis et, avec la participation des coureurs, montrent de beaux moments de complicité.



Mais nombreux sont ceux qui résultent d’une prise de risque trop importante. Dimanche, à l’arrivée à Shelfield, certains coureurs se sont énervés. «Ceux qui font ça ne nous voient pas venir et sont debout sur la route, c’est très risqué, a ainsi déclaré Geraint Thomas au Guardian. Il y a eu trop d’accidents avec des coureurs qui ont renversé des spectateurs, on ne veut plus voir ça.» L’Américain Tejay van Garderen est lui beaucoup plus direct. «C’est un dangereux mix de vanité et de stupidité», juge le coureur de BMC.



L’ancien coureur David Moncoutié est plus mesuré. «C’est sûr que c’est dangereux. Quand on est au bord de la route, on ne s’aperçoit pas de la vitesse du peloton et de la trajectoire avec laquelle il arrive. En plus ça peut être un moment où ça frotte beaucoup, où les coureurs sont plus nerveux, ce qui augmente encore le danger. C’est particulièrement le cas la première semaine», décrypte-t-il pour 20 Minutes. Mais pour lui, ce sont aussi ces choses-là qui font la beauté du Tour. «C’est une grande fête populaire. On peut comprendre que les spectateurs veuillent garder un souvenir, poursuit Moncoutié. En tant que coureur, il faut faire avec. On connaît les dangers, on sait qu’on fait un sport soumis à ce genre d’aléas. Là on parle des photos, ça peut aussi être les chiens ou les poussettes.»

 

Pour la petite histoire, c’est le patron du Tour en personne, Christian Prudhomme, qui a réalisé le premier selfie de cette édition, posté sur le compte officiel de la Grande Boucle. Avec la mention «envoie le tien avec #TDFselfie». Apparemment, il a été entendu.