Mondial 2014: Van Gaal en rogne à cause de fuites dans les médias après une séance à huis-clos des Pays-Bas

FOOTBALL Les Pays-Bas affronteront le Chili lundi à Sao Paulo…

Antoine Maes

— 

Le sélectionneur néerlandais Louis Van Gaal, le 17 juin 2014, à Porto Alegre.
Le sélectionneur néerlandais Louis Van Gaal, le 17 juin 2014, à Porto Alegre. — WILLIAM WEST / AFP

De notre envoyé spécial à Sao Paulo,

Louis Van Gaal est tout sauf un garçon commode. Mais parfois, le sélectionneur néerlandais a des raisons d’être de mauvaise humeur. Arrivée samedi à Sao Paulo, la sélection des Pays-Bas était censée s’entraîner à huis clos dans la soirée. Censée seulement, parce que le stade Pacaembu était finalement ouvert aux quatre vents.

«A ce moment de la compétition, j’aimerai que personne ne voit ce qu’on fait»

Résultat: des dizaines de vidéos de fans brésiliens sur Youtube, et le quotidien hollandais De Telegraaf qui a pu donner dimanche matin ce qui devrait être la composition des Oranje à l’Arena Corinthians lundi. «On devrait être du même coté, a t'il lancé à la presse de son pays. A ce moment de la compétition, j’aimerai que personne ne voit ce qu’on fait. Et ça devrait être pareil pour tout le monde», peste le prochain coach de Manchester United.

Le mal étant fait, l’entraînement de dimanche était ouvert du début à la fin. Mais Van Gaal s’est permis une petite vengeance personnelle, en faisant venir en conférence de presse Bruno Martins, blessé et forfait pour le Chili. «La Fifa, dans sa grande sagesse, prévoit une conférence de presse avant l’entraînement. Mais je pense qu’un joueur ne doit pas être distrait avant la séance. Donc j’amène celui qui n’a pas besoin de s’entraîner, juste de courir un peu».