Espagne: «Nous n’avons jamais cru que nous serions éliminés au premier tour», réagit Vicente Del Bosque

FOOTBALL Le sélectionneur espagnol n’a pas encore évoqué son avenir à la tête de la Roja…

Corentin Chauvel

— 

Le sélectionneur espagnole, Vicente Del Bosque, durant le match Espagne-Chili, le 18 juin 2014, à Rio.
Le sélectionneur espagnole, Vicente Del Bosque, durant le match Espagne-Chili, le 18 juin 2014, à Rio. — B.QUEENSBOROUGH/BPI/RE/REX/SIPA

De notre correspondant à Rio de Janeiro

Vicente Del Bosque n’est pas le genre d’homme à laisser transparaître ses émotions. Même après cette élimination sèche de la Coupe du monde en seulement deux rencontres, le sélectionneur espagnol est apparu calme et posé en conférence de presse au Maracanã de Rio.

Quel est votre sentiment après cette élimination?

Nous sommes tristes évidemment, mais nous avons joué deux matchs durant lesquels nous n’avons pas été capables d’être meilleurs que les Pays-Bas et le Chili, et c’est pour cela que nous sommes éliminés.

Que s’est-il passé dans ce match face au Chili?

Il y a eu une grande différence entre les deux périodes. Pendant la première, on a été timides et le Chili nous a bien pressés, nous empêchant de développer notre jeu, et le premier but leur a donné confiance. Nous avons mieux joué en deuxième période, le Chili nous a laissés plus d’espaces, mais ce n’était pas assez malheureusement et nous n’avons pas été chanceux. L’équipe a donné son meilleur, mais elle n’a pas été capable de renverser le score.

Pourquoi l’Espagne n’est-elle plus la même qu’avant?

Je ne peux pas répondre à cela pour le moment, j’ai besoin de réfléchir à ce qu’il s’est passé. Nous avons été ensemble ces 25 derniers jours, je pensais que l’équipe était bien physiquement, que nous pouvions aller loin dans cette Coupe du monde, mais malheureusement, nous avons manqué notre deuxième période face aux Pays-Bas et la première face au Chili.

Comment voyez-vous votre avenir et celui de vos joueurs?

C’est vrai que quand une élimination comme celle-là intervient dans une grande compétition comme la Coupe du monde, il y a des conséquences. Il va être temps de réfléchir à ce que nous allons faire, mais je reste persuadé que nous avons une bonne équipe. Nous n’avons jamais cru que nous serions éliminés au premier tour. C’est dommage parce que je n’envisageais pas cela.