Coupe du monde 2014: Le raté des hymnes nationaux, «c’est un manque de respect» pour Mamadou Sakho

FOOTBALL Le vice-capitaine des Bleus était remonté…

B.V., à Porto Alegre
— 
Le vice-capitaine des Bleus Mamadou Sakho pendant France-Honduras, le 15 juin 2014.
Le vice-capitaine des Bleus Mamadou Sakho pendant France-Honduras, le 15 juin 2014. — AFP PHOTO / LUIS ACOSTA

De notre envoyé spécial à Porto Alegre (Brésil),

Il y a eu un instant de flottement dans le Stade Beira-Rio de Porto Alegre. Alors que les équipes étaient alignées en attendant le début des hymnes nationaux, rien ne se passe. Puis toujours rien au bout de deux minutes interminables. Finalement, les deux capitaines se serrent la main et le match démarre sans chanson. «Je me demande si c’est pas une première», se marrait Yohan Cabaye à la fin du match.

>> Revivez le match des Bleus en live-comme-à-la-maison

Mamadou Sakho, lui, a moins envie de rigoler: «C’est dommage, je l’avais en travers la gorge, explique le vice-capitaine. On nous a expliqué qu’il y avait une panne de courant. Je trouve que c’est quand même un manque de respect. Si ça avait été le Brésil ils auraient trouvé une solution. C’est une fierté pour nous de pouvoir chanter l’hymne de notre pays avant chaque rencontre. Ca a été rattrapé par le public qui l’a chanté à un moment dans la rencontre.» En espérant que la sono soit résolue pour le prochain match des Bleus.