Mondial 2022: Blatter évoque un racisme anti-Qatar

FOOTBALL Le président de la Fifa a répondu aux accusations de corruption...

T.L.G.
— 
Joseph Blatter, président de la Fifa, le 21 mars 2014 à Zurich.
Joseph Blatter, président de la Fifa, le 21 mars 2014 à Zurich. — Walter Bieri/AP/SIPA

Sous le feu des critiques après les accusations de corruption qui entourent l’attribution de la Coupe du monde au Qatar en 2022, Sepp Blatter se défend.

«Il y a une sorte de déchaînement contre la Fifa concernant la Coupe du monde au Qatar. Malheureusement, c’est beaucoup lié à la discrimination et au racisme, et ça me rend triste», a dénoncé le président de la Fifa devant les membres de la confédération africaine à São Paulo, lundi.

Sujet clôt après l’enquête interne

Sepp Blatter a dénoncé «les attaques répétées, délibérément haineuses, diffamatoires et dégradantes faites par certains médias, notamment britanniques, sur l’image et l’intégrité de la Confédération africaine de football, son président, ses membres, ses associations membres et l’ensemble du continent africain.»

Le Suisse a estimé que le sujet prendrait fin en septembre ou en octobre prochain, lorsque la Fifa entérinera la candidature du Qatar après les conclusions d’une enquête interne.