Coupe du monde: Franck Ribéry, la Jamaïque ou la porte?

FOOTBALL Selon des informations de Canal+, le joueur aurait passé un accord avec Didier Deschamps: s'il n'est pas en état de jouer, dimanche, il ne s'envolera pas pour le Brésil...

P.B.

— 

Franck Ribéry à Clairefontaine le 23 mai 2014.
Franck Ribéry à Clairefontaine le 23 mai 2014. — Christophe Ena/AP/SIPA

L'heure tourne, et Didier Deschamps aurait tranché. «Si Franck Ribéry ne peut pas jouer contre la Jamaïque, dimanche, il ne montera pas dans l’avion pour le Brésil, le lendemain.» Cette version a été donnée par le journaliste Hervé Mathoux, invité du Grand Journal de Canal+, lundi soir, alors que le Bavarois figure pour l'instant dans la liste des 23 transmise à la Fifa.

Selon Mathoux, Ribéry, qui souffre d'une lombalgie chronique, aurait passé un accord avec le sélectionneur afin d'éviter de déstabiliser le groupe, et le match de préparation contre la Jamaïque ferait office de juge de paix. Pour Deschamps, il s'agit d'éviter les erreurs du passé.

On se souvient encore de l’incertitude sur la cuisse de Zidane en 2002 ou celle de Vieira en 2004... En cas de forfait, Deschamps a jusqu'au 14 juin –la veille de l'entrée en lice de la France contre le Honduras– pour appeler un suppléant. Pour le moment, les réservistes Rémy Cabella et Alexandre Lacazette tiennent la corde.