Liste de l’équipe de France: Les oubliés de l’ère Deschamps

FOOTBALL Ils ont fait partie à un moment des plans de Deschamps, ils n’ont désormais plus aucune chance de faire partie des 23...

B.V.

— 

Etienne Capoue et Mapou Yanga-Mbiwa
Etienne Capoue et Mapou Yanga-Mbiwa — FRANCK FIFE / AFP

L’espace de quelques matchs ou de quelques convocations, ces joueurs ont été dans les plans de Didier Deschamps depuis sa prise de fonction en août 2012. Mais le sélectionneur des Bleus, qui donnera sa liste pour la Coupe du monde ce mardi sur TF1, ne va pas faire appel à eux. Retour sur ces «oubliés» de l’ère Deschamps.

Ceux qui ont fait des mauvais choix de carrière
>> Capoue (7 sélections sous Deschamps), Yanga-Mbiwa (3), Trémoulinas (2), Réveillère (2)

Il était l’homme de la base de la défense française au début des éliminatoires. Mapou Yanga-Mbiwa, le défenseur de Montpellier, représentait l’avenir au poste. Et puis il est parti vers Newcastle, à l’hiver 2013. Subissant les performances moyennes de son club, le rugueux défenseur a petit à petit disparu des plans de Deschamps, avant de se faire dépasser par Varane ou Mangala. De même, Etienne Capoue, 7 sélections avec Deschamps (et un but), a quitté Toulouse pour viser plus haut à Tottenham. Mais il n’a jamais vraiment réussi à s’imposer. Revenu trop tard à Saint-Etienne, Benoit Trémoulinas a ruiné ses chances en s’exilant au Dynamo Kiev. Anthony Réveillère, pas vraiment favori au poste de latéral droit, ne s’est pas laissé beaucoup de chance en refusant de prolonger son contrat à Lyon, ce qui lui a valu quelques mois de chômage avant de rejoindre Naples. Rédhibitoire.

Ceux qui n’ont pas eu de chance
>> Gourcuff (3), Diaby (1), Guilavogui (5)

A eux deux, ils cumulent sur les deux dernières années un nombre de blessures probablement supérieur à celui des 23 appelés par Deschamps, et peut-être même des 30. Et c’est bien dommage, car Gourcuff et Diaby, les meilleurs clients du Dr Maboul auraient au top de leur forme une place bien au chaud dans l’entrejeu de cette équipe de France. Rappelons quand même que le premier but des Bleus dans leur route vers la Coupe du monde 2014, c’est Diaby qui l’a inscrit, lors de l’ouverture des éliminatoires en Finlande (1-0).

De plus, le milieu Stéphanois Josuha Guilavogui, appelé face aux Pays-Bas en mars dernier, souffre d’une déchirure de la cuisse droite et ne devrait pas être prêt pour le mondial.

Ceux qui n’en montrent plus assez sur le terrain
>>  Ménez (8), Abidal (6), Kondogbia (1)

Jérémy Ménez et Eric Abidal sont les deux grands perdants de l’ère Deschamps. A eux deux, ils cumulent 14 matchs avec «DD» et ne seront pourtant pas au Brésil. Eric Abidal a même joué lors du match de barrages aller face à l’Ukraine, et c’est sans doute là qu’il a perdu sa place. Jérémy Ménez – comme Abidal d’ailleurs -, n’a pas assez joué cette saison avec son club pour prouver qu’il avait le niveau. Enfin, le jeune Geoffrey Kondogbia a mis du temps à trouver sa place à Monaco, alors qu’il avait, comme Pogba, une belle carte à jouer.