Ligue 1: Pour Jean-Michel Aulas, «l’OL suscite beaucoup de convoitises»

FOOTBALL FOOTBALL – Le président de l’OL est en quête d’un nouvel entraîneur…

Stephane Marteau

— 

Le président lyonnais Jean-Michel Aulas le 27 octobre dernier à Lyon.
Le président lyonnais Jean-Michel Aulas le 27 octobre dernier à Lyon. — P.FAYOLLE/SIPA

Jean-Michel Aulas devrait avoir l’embarras du choix pour désigner le nom du successeur de Rémi Garde. «L’OL fait très envie et suscite beaucoup de convoitises», affirme le patron du club rhodanien qui a déjà défini le profil. «Il est directement lié au projet d’entreprise de l’OL, c’est-à-dire investir dans la formation et les infrastructures du stade. On ne va pas prendre un entraîneur qui ne parle pas français et qui arrive avec un staff pléthorique.»

Car Jean-Michel Aulas a l’intention de conserver les adjoints de Rémi Garde, sachant que Joël Bats est le seul encore sous contrat. Pour autant, il n’envisage pas de promouvoir l’un d’entre eux. «J’ai une confiance absolue en Joël, Bruno (Genesio) et Gérald (Baticle), mais ça ne veut pas dire que l’un des trois sera l’entraîneur de l’OL. Ils seront assurément dans le staff. En tout cas on va leur proposer. »

Hubert Fournier en pole ?

Jean-Michel Aulas privilégie donc une solution externe. «On va faire en sorte de trouver l’entraîneur qui, soit pas un passage à Lyon, soit par son état d’esprit, puisse promouvoir ce qui est un projet magnifique.» Hubert Fournier, l’entraîneur de Reims, semble répondre à ce profil, comme d’autres anciens joueurs de l’OL (Juninho, Carrière, Furlan…). Davantage que Jocelyn Gourvennec ou Hervé Renard dont les noms sont régulièrement cités pour succéder à Rémi Garde.

L’heureux élu devrait être connu d’ici une quinzaine de jours. «Dans l’idéal, il faudrait avoir trouvé la solution après la tournée à Séoul», a indiqué JMA qui s’est mis dès à présent «en mode réactif.»