Fair-play financier: Le PSG souhaiterait rediscuter des sanctions

FOOTBALL Le club parisien aurait notamment une masse salariale encadrée…

R.B.

— 

Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi en juillet 2013.
Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi en juillet 2013. — WARTNER/20 MINUTES/SIPA

Paris s’en sortira-t-il mieux que prévu? Selon Le Parisien, le PSG aurait relancé l’UEFA en fin de semaine dernière pour rediscuter des sanctions liées au fair-play financier. Après avoir accepté ses peines, le club de la capitale souhaiterait les atténuer tant qu'elles ne sont pas officielles. L’UEFA continue de discuter avec les neuf clubs visés et doit régler le cas problématique de Manchester City. Le champion d’Angleterre 2014 serait prêt à traîner l’instance européenne devant les tribunaux s’il était pénalisé.

Dans l’état actuel des choses, le PSG écoperait de quatre sanctions. Le club parisien devrait régler une amende de 60 millions d’euros sur trois ans, aurait une masse salariale encadrée et ne pourrait recruter qu’un joueur à soixante millions d’euros avec l’obligation de vendre avant d’acheter pour les autres transferts. Enfin, Paris serait contraint d’inscrire uniquement 21 joueurs pour la prochaine Ligue des champions contre 25 actuellement.