Coupe du monde 2014: «Je pars de loin» estime Maxime Gonalons

FOOTBALL Le capitaine de l’OL évoque ses chances de disputer le Mondial au Brésil…

Propos recueillis par Stéphane Marteau à Lyon
— 
OL Gonalons Maxime (21) has a shot on goal during the 2nd half of the Football  League Cup final match, PSG vs Lyon at Stade de France, Saint Denis, France,19 04 2014/COLLOT_1230.45/Credit:Henri Collot/SIPA/1404231337
OL Gonalons Maxime (21) has a shot on goal during the 2nd half of the Football League Cup final match, PSG vs Lyon at Stade de France, Saint Denis, France,19 04 2014/COLLOT_1230.45/Credit:Henri Collot/SIPA/1404231337 — SIPA

Il ne sait pas de quoi son avenir sera fait. Que ce soit avec l’OL, qu’il pourrait quitter en fin de saison, ou avec l’équipe de France. Pas favori pour pour faire partie de la liste de Didier Deschamps, Maxime Gonalons, le milieu de terrain lyonnais, a accepté d’aborder le sujet pour 20 Minutes.

Savez-vous ce que vous ferez mardi soir sur les coups de 20 heures?

Je sais que le sélectionneur va communiquer la liste des trente joueurs pour la prochaine Coupe du monde. Je vais regarder ça attentivement d’autant que je suis présélectionné.

Etes-vous confiant?

Je pars de loin car cela fait un moment que je n’ai pas été retenu en sélection (il a honoré sa sixième et dernière sélection le 14 novembre 2012 contre l’Italie). Il y a beaucoup de concurrence à mon poste avec des joueurs qui se sont révélés et d’autres qui ont confirmé. J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même durant toute la saison, même si par moments cela a été difficile pour moi et pour l’équipe. Mais je me suis toujours accroché. Si je devais être sélectionné, ce serait un grand moment pour moi car disputer une Coupe du monde, ça fait forcément envie, surtout dans le pays du football.

En attendant, vous avez un match de championnat à disputer samedi contre Lorient. Est-ce que ce club vous évoque un souvenir particulier?

Oui, c’est contre Lorient que j’ai été titularisé pour la première fois en Ligue 1 à Gerland (le 12 septembre 2009). Nous avions gagné 1 à 0 grâce à un but de Michel Bastos. C’est un petit clin d’œil puisque ce sera le dernier match de la saison à Gerland.

Ce sera peut-être aussi votre dernier à Gerland sous le maillot de l’OL…

Ce n’est pas ce que je me dis car je ne me projette pas dans le futur. Même si des clubs m’ont approché durant le mercato hivernal, aujourd’hui, je suis à Lyon où je suis sous contrat jusqu’en 2016.

Quel est votre souhait?

J’ai toujours dit que je devrais me poser les bonnes questions si un club me propose un projet plus intéressant et me permet de grandir encore. Mais aujourd’hui, il n’y a rien de concret.

A combien estimez-vous vos chances d’être encore lyonnais la saison prochaine?

C’est difficile de répondre car sincèrement, je n’ai eu aucun contact avec qui que ce soit ces derniers temps. Les discussions vont certainement reprendre durant l’été. Mais en attendant, je fais abstraction de tout ça parce que j’ai envie de bien finir la saison d’autant qu’il y a des objectifs à aller chercher.

Principalement une qualification en Ligue Europa…

Il n’y a que ça qui compte aujourd’hui. Après tous les efforts que nous avons fourni et tous les matchs que nous avons disputé, ce serait une belle récompense que d’obtenir une nouvelle qualification pour une Coupe d’Europe. Dans le cas contraire, cela noircirait un peu le tableau

Avez-vous fait une croix sur la quatrième place?

On ne sait jamais tant que mathématiquement ce n’est pas fini. Mais ce sera compliqué car nous ne nous sommes pas mis dans les meilleures dispositions en perdant dimanche à Marseille (4-2). Assurons déjà la cinquième place et après on verra ce qui se passera.

Ca ferait quoi de terminer derrière Saint-Etienne?

Pour ma part, ce serait la première fois. Si c’est le cas, c’est qu’ils l’auront mérité.