Brésil: Un supporter arrêté pour avoir lancé une cuvette de toilettes ayant fait un mort

FOOTBALL C'était à Recife vendredi dernier...

Avec AFP

— 

La boutique du club de Rio Flamengo, le 5 mai 2014.
La boutique du club de Rio Flamengo, le 5 mai 2014. — VANDERLEI ALMEIDA / AFP

Un supporter soupçonné d'avoir tué un homme en lui lançant dessus une cuvette de toilettes depuis un stade à Recife (nord-est du Brésil) vendredi dernier a été arrêté, a annoncé lundi la police brésilienne citée par la presse locale. Everton Felipe Santana (23 ans) avait jeté cette cuvette lors d'affrontements entre supporters en marge du match Santa Cruz-Parana, en 2e division brésilienne, vers l'extérieur, depuis le stade Arruda d'où il l'avait arrachée. Cette enceinte se situe à l'autre bout de la ville par rapport au nouveau stade Pernambuco qui sera l'un des douze utilisés pour le Mondial-2014 (12 juin-13 juillet), après l'avoir été à la Coupe des Confédérations 2013.

Il avait atteint mortellement Paulo Ricardo Gomes da Silva (26 ans), percuté par une force équivalente à un objet de 350 kilos, a calculé un professeur de physique, Beraldo Neto, cité par G1. «Il savait ce qu'il faisait, a reconnu les faits mais n'a pas pu en expliquer la raison», a dit l'avocat du suspect, cité par le même média, ajoutant que son client avait honte de ce qu'il avait fait et donné à la police des informations sur d'autres supporters impliqués dans les incidents. «Un pays qui aime le football ne peut pas tolérer la violence dans ses stades», a tweeté dimanche la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, en présentant ses condoléances à la famille du défunt.

Le Tribunal de justice sportive a infligé deux matches à huis clos au stade Arruda et le maintient fermé en fonction des investigations. Des incidents impliquant des supporters ont éclaté ces derniers mois, notamment en décembre à Joinville (sud) entre fans de l'Atletico Paranaense et du Vasco de Gama, ou lorsque des supporters de Corinthians avaient envahi le terrain d'entraînement de leur club à Sao Paulo début 2014.