Chelsea-PSG: Le rêve de Paris s'écroule à Stamford Bridge

FOOTBALL Comme la saison dernière face à Barcelone, le PSG est éliminé en quart de finale de la Ligue des champions...

Romain Baheux

— 

Une tête de Thiago Motta pendant le match retour Chelsea-PSG, le 8 avril 2014.
Une tête de Thiago Motta pendant le match retour Chelsea-PSG, le 8 avril 2014. — Wigglesworth/AP/SIPA

Jusqu’à la fin de la saison, les Parisiens vont le chercher. Ce supplément d’âme, celui qui a fait la différence dans les dernières minutes entre une formation portée vers une improbable demi-finale et une équipe recroquevillée devant son but, entre un habitué de ce genre de soirées et un club qui ne demande qu’à le devenir. Face au premier grand d’Europe rencontré sur sa route cette saison, le PSG a failli et sa défaite dans les dernières minutes contre Chelsea (2-0) l’arrête, comme la saison dernière face à Barcelone, en quart de finale de la Ligue des champions. A Stamford Bridge, il a prouvé que c’était encore sa limite.

Cavani manque la qualification

Dès les premières minutes, le PSG s’est montré loin de ses standards. Laurent Blanc voulait «conserver sa philosophie de jeu» et «éviter de souffrir»? On a vu une équipe dominée au milieu, attentiste et pas toujours très habile en contre. Le candidat parfait au guet-apens en somme. Rapidement diminués par la sortie d’Eden Hazard sur blessure, les Blues s’en réjouissaient presque quelques minutes plus tard quand son remplaçant André Schürrle lançait réellement la reconquête londonienne (1-0, 32e) et le début d’une rencontre encore plus stressante pour le PSG.

Encore davantage mis sous pression, Paris a alors souffert comme jamais cette saison. En deux minutes, les hommes de Laurent Blanc ont pourtant profité d’un sacré coup de pouce du destin avec les tentatives de Schürrle (52e) et d’Oscar (54e) venues s’écraser sur la barre. On s’est alors dit que c’était bon, que ça allait passer dans la douleur et tant pis si Edinson Cavani manquait une belle occasion (77e). Après le but de Demba Ba (2-0, 87e, elle devenait l’une des images de la soirée ratée des Parisiens.